Automobile en Europe : le pire reste à venir, selon Ford

le
0
Le directeur financier du groupe automobile américain estime que la restructuration du secteur en Europe ne fait que commencer.

«Les mesures difficiles commencent tout juste»: voilà de quoi inquiéter les salariés des constructeurs automobiles présents en Europe, et en particulier ceux de Renault et de PSA, qui ont débrayé mardi contre les mesures de restructuration annoncées cette année. Dans un entretien à l'AFP, le directeur financier de Ford, Bob Shanks, anticipe un avenir sombre pour le secteur sur le Vieux Continent. Selon le constructeur, qui a publié mardi une perte de 1,75 milliard de dollars en Europe l'année dernière supérieure à l'estimation donnée cet automne (1,5 milliard), la restructuration du secteur automobile dans cette zone «ne fait que débuter».

«Il est possible de restructurer le secteur en Europe mais cela nécessitera probablement de réduire le nombre d'employés, car il y a des capacités de production excessives», explique-t-il. For...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant