Autolib? va faire des petits

le
0
Inauguré il y a un an quasiment jour pour jour, le système de location de voitures électriques en libre-service Autolib? marche fort.
Inauguré il y a un an quasiment jour pour jour, le système de location de voitures électriques en libre-service Autolib? marche fort.
Un an après son lancement, Autolib' se prépare à traverser nos frontières?
Inauguré il y a un an, le système de location de voitures électriques en libre-service Autolib', auquel sont également associées une quarantaine de municipalités franciliennes, s'inscrit dans la droite ligne de la politique de réduction des émissions de gaz à effet de serre et donc de la pollution atmosphérique initiée par la Mairie de Paris. Au même titre que le Vélib', dont le succès ne se dément pas, et que l'instauration d'un tarif unique pour le Pass Navigo, ce dispositif vise à assainir l'atmosphère de la capitale française, étant entendu que les rejets de particules fines feraient chaque année un million cinq cent mille victimes dans le monde si l'on en croit l'Organisation Mondiale de la Santé () et que la France reste sous la menace d'une forte amende de Bruxelles en raison de son incapacité chronique à diminuer la pollution atmosphérique.
Impulsée par l'ancienne majorité, mais différée de plusieurs mois en raison des vives réserves émises par les agglomérations volontaires, lesquelles jugent la mesure injuste parce que ciblant les véhicules thermiques, donc aussi les ménages les moins favorisés, la mise en ?uvre des fameuses ZAPA (Zones d'actions prioritaires pour l'air) pourrait aider l'Hexagone à éviter le pire. Autolib', lui, a d'ores et déjà fait ses preuves et devrait même s'exporter.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant