Autolib' : les stations ne font pas l'unanimité à Paris 

le
0
De nombreux particuliers se plaignent de la diminution des places de stationnement et déplorent de ne pas avoir été prévenus

C'est une petite révolution urbaine qui s'opère depuis fin août dans les rues de la capitale, mais elle ne plaît pas à tout le monde. Après Vélib', c'est au tour des stations Autolib' de sortir de terre. Annick Le Petit, adjointe en charge des transports à la Mairie de Paris, indique que les 580 emplacements prévisionnels ont été définis fin 2010, avant de faire l'objet, pour environ 10% d'entre eux, de modifications, à la suite de demandes des mairies d'arrondissement. Les comités de quartier ont été consultés sur les emplacements précis des futures stations.

Aujourd'hui, de nombreux particuliers se plaignent de la diminution des places de stationnement et déplorent de ne pas avoir été prévenus. Certains, minoritaires, poussent même plus loin la grogne. Dans le Ve arrondissement, la gérante d'un magasin de vêtements de la rue Monge a fait signer une pétition par les commerçants et ne compte pas en rester là.

Près de Saint-Philippe-du-Roule, le gérant d'un r

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant