Autolib' : le test en avant-première

le
0
VIDÉO - Dimanche prochain, une soixantaine de voitures électriques en libre service circuleront dans Paris. Notre journaliste a été plutôt séduit.

Ce qui est amusant, avec une voiture électrique, ce que l'on a toujours l'impression de piloter une petite locomotive. La BlueCar n'échappe pas à la règle. Un couple (la force du moteur) immédiatement disponible conjugué à une absence de boîte de vitesse la transforme vite fait en petit TGV des villes. Les 50 km/h réglementaires sont donc prestement atteints. Le silence de fonctionnement de la mécanique, d'une puissance de 67 chevaux, et une suspension filtrant bien les petites irrégularités de la route, achèveront de gommer l'impression de vitesse.

Il faudra donc avoir le pied léger pour ne pas devenir un hors-la-loi après chaque démarrage au feu rouge. Les batteries, placées sous le plancher, abaissent le centre de gravité, ce qui favorise la tenue de route.

La BlueCar n'est pas le vélib' de l'automobile

Nous voulions un véhicule amusant à conduire et non pas un char d'assaut , résume-t-on chez autolib'. Mission accomplie : la BlueCar n'est pas le vé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant