Autolib' fâche les loueurs et les taxis

le
0
INFOGRAPHIE - Si la concurrence n'est pas frontale, la voiture en libre service de Bolloré bénéficie de subventions et avantages dénoncés par les professionnels du transport de personnes.

Le top départ est donné. Autolib', le service de location de voitures électriques en libre service, a démarré à Paris et dans 46 villes d'Ile-de-France lundi. Si les Parisiens accueillent ce projet plutôt favorablement, comme un complément des transports en commun, les loueurs de voiture sont plus circonspects. La Bluecar de Bolloré ne les menace pas directement. «Autolib' créé un nouveau segment de marché, à savoir la location de très courte durée», commente André Gallin, président de la branche loueurs du Conseil national des professionnels de l'automobile (CNPA) et directeur de la communication de Hertz France. «Limitée par l'autonomie de sa batterie, la Bluecar est cantonnée aux petits trajets urbains», ajoute Sonia Barrière, directrice marketing, ventes, loisirs et relation client d'Avis France, selon qui Autolib' et les loueurs offrent des services «complémentaires».


Les loueurs pourraient même profiter de l'effet Autolib'. «En proposant d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant