Auto : les excès de vitesse en hausse depuis le début de l'année

le
0
Auto : les excès de vitesse en hausse depuis le début de l'année
Auto : les excès de vitesse en hausse depuis le début de l'année

(Relaxnews) - Les automobilistes roulent plus vite depuis le début de l'année, selon un rapport de l'Agence nationale du traitement automatisé des infractions (Antai), cité par Les Echos, vendredi 10 août.

Un "relâchement des automobilistes, et une légère augmentation de la vitesse moyenne" sont constatés depuis le début de l'année, selon un expert cité par le quotidien économique. Il indique aussi une hausse de "20 % en avis de contravention et excès de vitesse depuis le début de l'année".

Un effet "élection présidentielle" est aussi évoqué par le spécialiste. "Les automobilistes ont pu espérer une amnistie de leurs amendes (même si celle-ci n'a pas eu lieu)", explique le journal.

Résultat : les radars disséminés aux quatre coins du pays devraient rapporter encore plus qu'en 2011 cette année.

Ils ont déjà rapporté "324 millions d'euros entre le 1er janvier et le 30 juin 2012, et en tenant compte de la corrélation du trafic selon les saisons, l'année 2012 pourrait rapporter entre 675 et 700 millions d'euros", selon l'Antai. 2011 avait déjà été une année record, avec 639 millions d'euros rapportés.

"Le déploiement de nouveaux radars (feux rouges, discriminants, etc.) explique ce phénomène", poursuivent Les Echos, tout comme la multiplication des radars "classiques" sur les routes de France.

D'ailleurs, les automobilistes ne sont plus alertés par leur GPS de la présence de ces contrôleurs de vitesse depuis le début de l'année. Une raison supplémentaire de se faire flasher.

A noter que les recettes des radars pourraient être aussi gonflées par les automobilistes étrangers, européens principalement, qui ne peuvent plus échapper à leur amende en cas d'excès de vitesse depuis le 1er juillet dernier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant