Auto-entrepreneurs : les «poussins» font reculer le gouvernement

le
8
Auto-entrepreneurs : les «poussins» font reculer le gouvernement
Auto-entrepreneurs : les «poussins» font reculer le gouvernement

Après la fronde des «pigeons» fin 2012, c'est la révolte des «poussins» qui fait reculer le gouvernement. Ces auto-entrepreneurs, opposé au projet de limiter dans le temps leur régime, ont obtenu un début de satisfaction vendredi. Jean-Marc Ayrault a promis que seuls les auto-entrepreneurs du secteur du bâtiment verraient leur activité limitée dans le temps, désavouant de fait sa ministre de l'Artisanat Sylvia Pinel. Dans la soirée, celle-ci a pourtant souligné que «la concertation» entamée avec les acteurs du secteur se poursuivrait.

La ministre de l'Artisanat a annoncé le 23 mai un projet de réforme du statut d'auto-entrepreneur qui permet de créer facilement et rapidement une entreprise au régime fiscal avantageux. Dans ce projet sur lequel elle travaille depuis plusieurs mois, il s'agit notamment de distinguer clairement l'activité d'auto-entrepreneurs exercée à titre principal et celle venant compléter une autre activité et de prévoir une limitation dans le temps pour le premier de ces deux cas, ainsi que des obligations de déclaration de qualification et d'assurance.

C'est la limitation dans le temps, à une période «de un à cinq ans» selon la ministre, qui a suscité la colère de l'Union des auto-entrepreneurs (UAE) et de la Fédération des auto-entrepreneurs (Fedae), à l'origine ces derniers jours du mouvement des «poussins» sur les réseaux sociaux. Leur pétition en ligne, dans laquelle ils dénoncent la « mise à mort programmée des auto-entrepreneurs», avait déjà rassemblé vendredi plus de 22 000 signatures.

Fronde contre la ministre de l'Artisanat Sylvia Pinel

La Fedae a demandé vendredi que Sylvia Pinel soit «dessaisie du dossier de la réforme au profit de Fleur Pellerin, ministre des PME dont le portefeuille représente 80% de la population auto-entrepreneuriale». L'organisation, qui revendique 63.000 membres cotisants, souhaite que les questions relatives aux...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8725649 le samedi 1 juin 2013 à 01:12

    Le statut d'auto entrepreneur va disparaître.

  • dupon666 le vendredi 31 mai 2013 à 23:35

    les chomeurs peuvent toucher 50% de leurs droits en se declarant autoentrepreneurs....la plupart encaissent au moins deux fois 10 000 € ...pas besoin d'etre tres rentable...et ça fait une astuce de plus pour diminuer le nombre reel de chomeurs

  • tonyboy2 le vendredi 31 mai 2013 à 22:48

    Nos politiques n'ont jamais créé de richesse et donc ils ne connaissent pas le mode d'emploi...

  • M2141043 le vendredi 31 mai 2013 à 22:20

    pfff dans le batiment les auto entrepreneurs sont aussi chers que les autres... alors à quoi bon...profiteurs

  • ceriz le vendredi 31 mai 2013 à 21:59

    faut plus faire rien en france ! ni investir! ni y travailler: on vous pique tout!!!!!!!!!!surtout pas monter une entreprise !!!mieux vaut être partir!

  • rbeling le vendredi 31 mai 2013 à 21:02

    je vois que sur la voiture France la marche arrière fonctionne bien. Ce serait mieux si la première ou la seconde vitesse fonctionnaient. Pour la 3ième, 4ième, 5ième voire 6ième, il faut pas se faire d'illusion.

  • ceriz le vendredi 31 mai 2013 à 18:08

    faut plus rien en france ! ni investir! ni y travailler: on vous pique tout!!!!!!!!!!surtout pas monter une entreprise !!!!!!

  • Georg47 le vendredi 31 mai 2013 à 14:11

    POur que les entrepreneurs investissent et aillent de l'avant, il faut qu'ils aient des bases et des règles stables sur lesquelles s'appuyer.Quand nos espèces de dirigeants arriverot-ils à comprendre cela ? On ne peut pas changer les règles du jeu et de la fiscalité tous les 15 jours....