Auto-entrepreneurs : le gouvernement maintient sa réforme, les «poussins» restent mobilisés

le
7
Auto-entrepreneurs : le gouvernement maintient sa réforme, les «poussins» restent mobilisés
Auto-entrepreneurs : le gouvernement maintient sa réforme, les «poussins» restent mobilisés

Le gouvernement donne un peu de grain aux «poussins», ces auto-entrepreneurs en colère contre le projet de réforme de leur statut par la secrétaire d'Etat à l'Artisanat. Après d'ultimes discussions mardi, Matignon a rendu son arbitrage sur la réforme de l'auto-entreprenariat portée par Sylvia Pinel, en assouplissant certaines des recommandations de la secrétaire d'Etat.

Le projet initial de Sylvia Pinet prévoyait d'instaurer un seuil à 10 000 ? de chiffre d'affaires annuel au-delà duquel les auto-entrepreneurs doivent basculer dans le régime d'entrepreneur classique. Malgré l'opposition des «poussins», l'idée du seuil est maintenue, mais il est fixé à 19 000 ? dans le secteur des services, 47 500 ? dans le commerce. 19 000 ?, c'est environ un smic brut avec les charges.

S'ils franchissent cette barre deux années de suite, les auto-entrepreneurs auront alors un an pour basculer dans le régime classique. Pour éviter tout choc de trésorerie, leurs charges seront lissées. «Le projet de loi sera débattu à l'automne», a certifié Sylvia Pinel à la sortie du conseil des ministres ce mercredi. «Les premières entreprises pourront basculer au 1er janvier 2015», a-t-elle ajouté.

Les «poussins» restent mobilisés

Ces mesures sont loin de satisfaire les auto-entrepreneurs. «Suite aux annonces faites aujourd'hui même par madame la ministre, les poussins restent mobilisés plus que jamais et vont réagir très rapidement», avertit la page Facebook de ce mouvement. Sylvia Pinel a de son côté salué «une réforme juste, équilibrée, qui permette de réconcilier les uns et les autres.»

Pour l'ex-secrétaire d'Etat chargé du Commerce, Hervé Novelli, créateur du statut d'auto-entrepreneur, la décision gouvernementale de fixer un seuil de chiffre d'affaires de 19 000 ?, est «économiquement stupide» car elle limite l'activité en période de crise et «politiquement inefficace car elle mécontentera et les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Georg47 le mercredi 12 juin 2013 à 23:29

    En fait, 19 000 euros annuels d'un auto-entrepreneur est ce que gagne un député en 1 mois !La question est : Qui est le plus utile au pays ?????

  • mahudric le mercredi 12 juin 2013 à 20:46

    on était déjà pas gaté avec Sarko, mais là je pense qu'on touche le fond, ce gouvernement fait vraiment n'importe quoi dans tous les domaines... ça sent la révolution leurs co.nneries... et ils l'auront cherché

  • pier4564 le mercredi 12 juin 2013 à 20:33

    quelle puissance étrangère paye le gouvernement pour couler notre pays?

  • abacchia le mercredi 12 juin 2013 à 19:46

    Le peu de choses qui marche à peu près bien dans ce pays est systématiquement torpillé par nos gouvernants ! Et bien soit, les auto-entrepreneurs cesseront leurs activités, et retourneront demander le RSA ! C'est sur, la France est bien partie pour faire des économies !

  • je.valle le mercredi 12 juin 2013 à 19:34

    Si leur seul but est de couler le pays ils sont bien partis.Quand on voit les buses qu'il y a dans ce gouvernement on ne peut que se dire que les Français sont cinglés de voter pour des malades pareils.

  • pier4564 le mercredi 12 juin 2013 à 19:31

    création d'entreprise à durée limitée!allocs à durée illimitée!encouragement à glander!

  • M8252344 le mercredi 12 juin 2013 à 19:29

    Toutes les décisions depuis 1 ans mènent dans une seule direction : le RSA