Auto américaine : «Les sacrifices faits par les ouvriers étaient nécessaires»

le
0
INTERVIEW - Bob King, le président du puissant syndicat américain UAW (United Auto Workers), revient sur les accords passés avec les constructeurs pendant la crise.

LE FIGARO. - Regrettez-vous les sacrifices que votre syndicat a faits en 2009?

Bob KING. - Les sacrifices que nous avons faits étaient nécessaires, sinon General Motors, Ford et Chrysler ne seraient plus là. Mais on a négocié pour que le fardeau soit réparti le mieux possible, qu'il ne pèse pas sur les seuls ouvriers. Le top management, les cols blancs aussi ont fait des sacrifices, parfois plus, de même que les distributeurs, les créanciers et les fournisseurs. Nous avons obtenu parallèlement des engagements forts en termes d'investissements pour de futurs produits dans nos usines. Nous voulions pouvoir dire aux salariés que leurs efforts ne seraient pas inutiles, que lorsque les parts de marché des constructeurs remonteraient, la prod...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant