Australie : vers une retraite à 70 ans

le
37
Australie : vers une retraite à 70 ans
Australie : vers une retraite à 70 ans

Aussi encourageante soit-elle, l'augmentation de l'espérance de vie pèse sur les comptes sociaux des Etats qui versent une pension à leurs seniors. En Australie, le gouvernement conservateur pense ainsi sérieusement à repousser l'âge légal de la retraite à 70 ans pour compenser le vieillissement de la population. Poussé par un ralentissement économique, le ministre des Finances, Joe Hockey, a détaillé ce vendredi son projet à l'horizon 2035.

Au cours des trente prochaines années, le nombre d'Australiens de plus de 65 ans va doubler. Celui de plus de 85 ans devrait lui tripler. Comme en France, les gouvernements successifs réfléchissent depuis longtemps à adapter l'âge de la retraite à ces nouvelles données démographiques. Avant que les conservateurs n'arrivent au pouvoir, l'exécutif travailliste prévoyait déjà de relever l'âge minimum de cessation d'activité professionnelle de 65 à 67 en 2023. Mais le gouvernement de Tony Abbott compte aller bien plus loin.

Un déficit national revu à la hausse

En décembre, Joe Hocker a d'ores et déjà revu à la hausse le déficit budgétaire national. Estimé par son prédécesseur à 30 milliards de dollars australiens (20 milliards d'euros) pour l'année 2013/2014, il est désormais prévu à 47 milliards (31,5 milliards d'euros). Le ministre l'estime même à 123 milliards (82 millions d'euros) sur les quatre prochaines années.

Le pays compte actuellement 23,4 millions d'habitants. Soit autant d'Australiens qui prétendent à une pension à partir de 65 ans pour les hommes et 60 ans pour les femmes. Sentant qu'il n'arrivera pas à suivre, le gouvernement compte donc repousser l'âge de la retraite à 70 ans «à une échéance de 21 ans». Une réforme que Joe Hockey souhaite accompagner de mesures pour inciter les entreprises à maintenir les seniors à leur poste. Le ministre présentera son budget le 13 mai.

Possible en France ?

La France, où le débat des retraites est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9095115 le jeudi 24 juil 2014 à 13:19

    Il faudrait peut être faire un petit quelquechose pour tous ces soins médicaux au monde entier venant en France

  • M9095115 le jeudi 24 juil 2014 à 13:18

    Et en plus en France il faut payer tous les modèles de type Leonarda en premier.

  • M78543 le jeudi 24 juil 2014 à 12:31

    vu sur ARTE cette semaine , on peut donc bien reflechir à cela hum video lienhttps://fr-ca.actualites.yahoo.com/evasion-fiscale-hold-up-si%C3%A8cle-190338620.html;_ylt=AwrBEiQd4NBTVhsAmDxoAQx.

  • slivo le jeudi 24 juil 2014 à 10:40

    en France, le travail c'est sale, c'est " K K ". L'assistanat c'est bien.

  • fbordach le jeudi 24 juil 2014 à 10:22

    Eh oui, certains ne se cachent pas derrière leur petit doigt et annoncent la vérité des prix... Après chacun peut s'arrêter de travailler avant, il touchera moins. C'est un choix !

  • gpiche le jeudi 24 juil 2014 à 10:11

    bientot ils voudront qu'on vienne travailler en corbillard.

  • salaf67 le jeudi 24 juil 2014 à 09:59

    retraite dorée pour les politicards et travail à perpète pour les citoyens ordinaires !!!!

  • M8603854 le jeudi 24 juil 2014 à 09:17

    N'oublions pas que l'Australie a été peuplée avec des bagnards. Ce n'est qu'un retour à la tradition.

  • tropfort le jeudi 24 juil 2014 à 09:15

    Moi, je m'en moque ; je suis à la SNCF et le Président me protège. Vous avez fait le choix de travailler... dommage...

  • M4358281 le mercredi 7 mai 2014 à 16:35

    génération de dirigeants socialopes ( ils ont cela aussi là-bas) qui a laissé les gens partir à 55 ans et qui sont obligés de "rattraper" maintenant ...