Australie-Treasury Wine étudie une offre améliorée de KKR

le
0

SYDNEY, 4 août (Reuters) - Treasury Wine Estates TWE.AX , le numéro deux mondial du vin, a accepté lundi d'ouvrir ses comptes à Kohlberg Kravis Roberts & Co KKR.N après une nouvelle offre du fonds américain, d'un montant de 3,15 milliards de dollars (2,35 milliards d'euros) qu'il a cette fois jugée intéressante. KKR, associé à Rhone Capital, s'est résolu à relever son prix de 10,6% après le rejet en mai d'une première offre de 2,9 milliards de dollars mais son initiative risque de susciter l'intérêt d'autres prétendants pour le groupe australien. Le chinois Bright Food Group Co SHMNGA.UL , le français Pernod Ricard PERP.PA et l'américain Constellation Brands STZ.N , premier producteur mondial de vin, font aussi figure d'acquéreurs potentiels de Treasury. "Il ne fait pas de doute qu'il y a plusieurs parties intéressées et elles ont maintenant un point de départ pour le prix", commente Shannon Rivkin, de Rivkin Securities. "On peut penser qu'à partir de ce seuil, quiconque a un intérêt pourra lui aussi accéder aux comptes (de Treasury)". Le groupe australien a expliqué dans un communiqué que le nouveau prix offert par KKR faisait qu'il était désormais "dans l'intérêt des actionnaires d'approfondir." L'appétit croissant de l'Asie pour le vin, la valeur de sa marque principale Penfolds et ses efforts de restructuration font que Treasury est redevenu une cible attrayante après un exercice 2013 difficile, marqué par une chute de 38% des profits sur son deuxième semestre clos en février. TREASURY LAISSE LA PORTE OUVERTE Comme pour signifier qu'il laissait la porte ouverte à d'autres approches, Treasury a souligné qu'il fournirait à KKR et Rhone un accès "non exclusif" à ses livres de comptes pour la procédure dite de due diligence, et il a ajouté qu'il n'y avait aucune certitude qu'une offre d'achat se concrétise. La nouvelle offre de KKR et Rhone, à 5,20 dollars australiens contre 4,70 pour la précédente en avril, représente une prime de 5% par rapport au cours de clôture de Treasury vendredi à la Bourse de Sydney. Le titre a gagné lundi 4,04% à 5,15 dollars australiens. L'action avait atteint un record à 6,43 il y a un an avant de reculer en réaction aux difficultés de Treasury, dues à des surcapacités aux Etats-Unis et à des ventes décevantes en Chine. Ces problèmes sont ceux de l'ensemble du secteur du vin en Australie, confronté en outre à des conditions de marché volatiles et à l'appréciation de l'"Aussie", le dollar local, depuis plusieurs années. Treasury, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 1,7 milliard de dollars australiens (1,2 milliard d'euros) sur l'exercice fiscal 2013, a tenté de se mettre à l'abri d'une OPA hostile en engageant une restructuration sous la houlette de son nouveau directeur général Michael Clarke, en poste depuis avril. Son prédécesseur David Dearie avait été remercié en septembre 2013 après la destruction de milliers de litres de vin de basse qualité exporté aux Etats-Unis, une opération qui avait occasionné une charge de 160 millions de dollars australiens. Le groupe, propriétaire des marques Wolfblass et Beringer en plus de Penfolds, a depuis décidé de séparer ses vins de luxe australiens de son portefeuille de marques commerciales. Le programme de rationalisation prévoit par ailleurs des suppressions de postes et des économies dans les services administratifs et les dépenses informatiques. (Jane Wardell, Thuy Ong et Lincoln Feast, Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant