Australie-Le Premier ministre cité dans le dossier Panama papers

le
0
    SYDNEY, 12 mai (Reuters) - Le Premier ministre australien 
Malcolm Turnbull a nié jeudi avoir commis un quelconque acte 
répréhensible après avoir été cité dans l'affaire des "Panama 
papers" en tant qu'ancien administrateur d'une société établie 
dans les Îles Vierges britannique. 
    Malcolm Turnbull, ainsi que Neville Wran, ex-Premier 
ministre de la région de la Nouvelle-Galles du Sud, sont entrés 
au conseil d'administration de la société australienne Star 
Mining NL en 1993. La société entendait développer une mine d'or 
en Sibérie valorisée à 20 milliards de dollars australiens (13 
milliards d'euros), du nom de Soukhoï Log, selon l'Australian 
Financial Review, qui a révélé l'information. 
    Tous deux ont ensuite été nommés administrateurs d'une 
filiale de la société dans les Îles Vierges britanniques, Star 
Technology Services, enregistrée par le cabinet Mossack Fonseca, 
le cabinet panaméen d'avocats au coeur du scandale.  
    "Il n'est pas suggéré qu'il y ait eu quelque irrégularité 
que ce soit. Il n'y a là rien de nouveau", a dit Malcolm 
Turnbull à des journalistes. 
    "La société dans laquelle Neville Wran et moi-même avons été 
administrateurs était une société australienne. Si elle avait 
réalisé des bénéfices, ce qui n'a pas été le cas, elle aurait 
bien sûr payé des impôts en Australie", a-t-il ajouté. 
    La publication par un consortium de journalistes de 
documents sur les transactions impliquant le cabinet Mossack 
Fonseca, spécialisé dans la création de société écrans, a mis au 
jour sur un système présumé d'évasion fiscale à l'échelle 
mondiale. 
 
 (Julie Carriat pour le service français, édité par Danielle 
Rouquié) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant