Australie : Fronde des industriels contre une taxe carbone

le
0
La contestation des industriels se poursuit en Australie contre le projet d'instauration d'une taxe carbone pour les plus gros pollueurs du pays. L'Association australienne du charbon (ACA), syndicat regroupant de nombreuses entreprises minières, monte au créneau par la voix de son président. John Pegler accuse le gouvernement fédéral d'avoir sous-estimé l'impact économique de cette taxe qui nuira à la compétitivité du charbon australien sur le marché international, d'autant que son introduction aurait lieu dans un climat d'incertitudes économiques. Le coût net de la taxe pour les producteurs de charbon s'élèverait à 12,3 milliards d'euros (16,9 milliards de dollars australiens) pour les dix prochaines années, selon l'ACA et pourrait entraîner la suppression de milliers d'emplois. Le texte de loi instaurant cette taxe carbone, annoncée en juillet dernier, doit être voté le 12 octobre pour une mise en place au 1er juillet 2012. Elle a suscité ces derniers mois des débats musclés entre industriels, politiques et associations écologistes. Le Premier ministre travailliste Julia Gillard la justifie par le fait que l'Australie est l'un des plus gros émetteurs de gaz à effet de serre par habitant au monde. Le débat dépasse aussi les frontières : le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a exprimé au début du mois son soutien à la taxe carbone australienne.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant