Austérité : François Hollande recadre ses ministres

le
4
Le président refuse de changer de cap, alors que les critiques contre la rigueur se multiplient à gauche.

Un acte d'autorité qui tourne à l'aveu d'impuissance. En recadrant sévèrement les ministres qui lui demandent d'infléchir sa politique, François Hollande a surtout montré… qu'il n'avait aucune prise sur eux. «Aucun ministre ne peut remettre en cause la politique qui est conduite, qui n'est pas l'austérité», a asséné le chef de l'État, mercredi, lors d'une allocution à l'Élysée.

Pourtant, c'est bien ce qu'ont fait conjointement mardi et mercredi Arnaud Montebourg (Redressement productif), Benoît Hamon (Consommation) et Cécile Duflot (Logement). Le premier en assurant dans Le Monde que «le sérieux budgétaire, s'il tue la croissance, n'est plus sérieux. Il est absurde et dangereux». Le deuxième en reconnaissant sur BFM: «Nous conduisons une politique éprouvante aujourd'hui, au sens où la politique a forcément un effet récessif.» La troisième en...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le jeudi 11 avr 2013 à 07:35

    Méprisé avant le 6 mai par ses collègues du ps, il se trouve aujourd'hui devant ses limites vis à vis de cette situation antérieure. Et les petites "rebellions" ne font que commencer. Je ne vois pas très bien comment il pourra aller beaucoup plus loin avec un attelage pareil. Attelage dont il ne peut par ailleurs pas se séparer sous peine d'avoir un effet encore plus amplifier des ruades des "rebelles"... A suivre...

  • M2614138 le mercredi 10 avr 2013 à 23:33

    Hollande degage

  • h.castel le mercredi 10 avr 2013 à 23:26

    HOLLANDE DEGAGE !

  • M3435004 le mercredi 10 avr 2013 à 23:22

    HOLLANDE DEGAGE !