Austérité en Italie : une ministre fond en larmes

le
0
Elsa Fornero, ministre des Affaires sociales, a éclaté en sanglots alors qu'elle annonçait des sacrifices pour les retraités italiens.

Toute l'Italie ne parle que de ça : les larmes d'Elsa Fornero, qui ont ému la péninsule, font lundi matin le buzz dans la presse et sur le net. Pas facile d'être celle qui annonce les mauvauses nouvelles à des Italiens déjà désespérés.

La toute nouvelle ministre du Travail et de la Prévoyance sociale n'a pas résisté à l'émotion lors de la conférence de presse de présentation du budget d'austérité que le gouvernement de Mario Monti propose aux Italiens. Il lui revenait d'exposer les mesures les plus drastiques prises pour réformer les retraites, l'un des points forts du décret.

Cette Piémontaise de 63 ans, éminente spécialiste du droit du travail et professeur d'économie à l'université de Turin, a éclaté en sanglots au moment d'aborder le chapitre le plus délicat de la réforme, le gel des indexations des retraites sur l'inflation.

Jusque là, les sacrifices avaient été exposés par Mario Monti et les autres ministres d'un ton aseptisé, avec la maü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant