Austérité : des dizaines de milliers de manifestants ce jeudi en France

le , mis à jour à 19:13
16
Austérité : des dizaines de milliers de manifestants ce jeudi en France
Austérité : des dizaines de milliers de manifestants ce jeudi en France

Journée de mobilisation réussie pour la CGT, qui parle de «succès retentissant». Ce jeudi, répondant à l'appel de la CGT, FO, FSU et Solidaires, 300.000 manifestants, dont 120.000 à Paris, selon la CGT ont manifesté contre «l'austérité» et pour se «faire entendre du gouvernement». Pour le seul défilé parisien, la préfecture a dénombré, elle, 32.000 manifestants. Un appel auquel la CFDT et la CFTC notamment n'avaient pas voulu rejoindre.

«Plus de 300.000 salariés, actifs, jeunes et retraités, privés d'emploi, se sont réunis dans les 86 rassemblements et manifestations en province et à la manifestation nationale à Paris», se réjouit la CGT dans un communiqué. Pour elle, les manifestants «ont clairement affiché leur opposition aux politiques d'austérité conduites par le gouvernement et inspirées par le patronat, Medef en tête».

A Paris, des milliers de manifestants ont quitté la place d'Italie en direction des Invalides. En tête du cortège, une large banderole était frappée des revendications: «Contre l'austérité, pour les salaires, les services publics, l'emploi, la protection sociale». Cette action a été décidée lors d'une intersyndicale le 17 février. Les salariés de la santé, de l'énergie ou encore les routiers, se sont récemment mobilisés pour dénoncer la baisse de leur pouvoir d'achat.

«Maintenant ça suffit!»

Ce mouvement national est aussi pour Philippe Martinez, successeur de Thierry Lepaon à la tête de la CGT après les révélations sur son train de vie, l'occasion de rassembler et de mobiliser ses troupes. La CGT a mis les moyens pour la manifestation parisienne sur ce parcours d'environ 5 kilomètres. Plus de 250 bus ont été affrétés pour permettre aux militants de province de rallier la capitale.

Dans les plus grandes villes de France, les cortèges les plus fournis ont été relevés à Marseille (45.000 manifestants selon la CGT, 7.000 selon la police), Bordeaux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • soulamer le vendredi 10 avr 2015 à 08:05

    on entre dans bcpde job de la fonction publique sans concours il faut aussi bien souvent etre adoubé par le syndicat ou avoir de la famille inside alors la vrtue du gentil fonctionnaire dévoué... d'autre part il faut avoir l'esprit fonctionnaire pour ma part j'aurai clairement l'impression de voler mes compatriotes

  • M5062559 le jeudi 9 avr 2015 à 19:38

    En fait nous assistons, en caricaturant, à l'exploitation du privé par les fonctionnaires et la classe politique. cependant cet état de parasitage a atteint ses limites car le privé soumis à des charges de plus en plus importantes est étouffé et rapporte de moins en moins. les élus et fonctionnaires des ministères en sont conscient mais pour s'en sortir continuent à modifier les lois pour aller préempter ce qui ont encore quelques richesses ! Incroyable ! c'est de l'abus de droit !

  • M5062559 le jeudi 9 avr 2015 à 19:31

    En fait les statistiques montre que en moyenne malgré tous les privilèges que les fonctionnaires ont ils sont mieux payés que la moyenne du privé. par contre ils n'ont pas le stress de la perte d'emploi, le stress du travail bien fait et des chefs qui contrôlent et organisent leur travail. Ils partent pour beaucoup d'entre eux à la retraite à taux plein entre 52 et 55 ans (quelle honte!). Et ils sont payés par les impôts du privé (salariés et entreprises) et par l'endettement.

  • M5062559 le jeudi 9 avr 2015 à 19:27

    M984... je pense que beaucoup de fonctionnaires qui font honnêtement leur travail, peuvent se dire qu'ils sont mal payés. Un chose est sure. Il y a plus d'un million de fonctionnaires en trop par rapport à la moyenne européenne et par rapport à 1981 rapporté à notre population. Mais qui ne connaît des fonctionnaires territoriaux tires au flan à qui personne ne dit quoi que ce soit? pire dans les dom ton certains n'ont quasiment rien à faire tout au long de l'année !! ect ....

  • M8252219 le jeudi 9 avr 2015 à 17:28

    Birmon certaines catégories "gendarmerie, guichetier et guichetière dans les services sociaux et les aides soignantes, mais tous les autres pourquoi de tels privilèges payés par nos impôts??????

  • frk987 le jeudi 9 avr 2015 à 17:24

    Défiler contre l'austérité, vaste programme...on pourrait défiler contre la pédophilie dans les écoles....on pourrait défiler contre la nullité des socialos...ceci dit : ça sert à quoi, à part d'avoir fait ch.. les travailleurs (les vrais, ceux qui payent pour les traîne-lattes) aujourd'hui ????????

  • siamonoi le jeudi 9 avr 2015 à 17:18

    a quand une pagaille comme en 97 ? le syndicats n'osent pas etre contre leur chef qui sont les socialistes ! alor son fait des ptites greves... marrant

  • birmon le jeudi 9 avr 2015 à 17:17

    M28252219 parle des avantages de certaines catégories de salariés. Jamais on ne parle des contraintes qui les justifient. J'ai appartenu à ces catégories qu'on croit privilégiées. Je me sens beaucoup mieux dans mon nouveau statut.

  • siamonoi le jeudi 9 avr 2015 à 17:16

    M9841359 gele des salaires.. et les primes ? avancement automatique de l'ancienneté ? oups et sinon la securité de l'emploi ca a un prix, on le valorise comment ?

  • siamonoi le jeudi 9 avr 2015 à 17:02

    Enorme mais c'est pas les socialistes qui tienent la barre ? pourquoi tant d'ugmentation des impots sur le revenu ? Cela a apporté quoi ? A part augmenter une vie austere pour les salariés et les retraités ?