Auschwitz : chefs d'Etat et survivants commémorent la libération du camp

le
30
Auschwitz : chefs d'Etat et survivants commémorent la libération du camp
Auschwitz : chefs d'Etat et survivants commémorent la libération du camp

Soixante-dix ans après la libération du camp nazi, des chefs d'Etats et têtes couronnées se rassemblent ce mardi à Auschwitz (Pologne) autour des survivants de la Shoah. Outre le président français François Hollande, les présidents allemand Joachim Gauck et ukrainien Petro Porochenko, le secrétaire américain au Trésor Jack Lew, ainsi que les familles royales belge et néerlandaise assistent à la cérémonie.

Aucun toutefois ne prend la parole, laissant place aux émouvants récits des rescapés. «Chaque survivant est le gardien de la mémoire du passé», a sobrement introduit le président polonais, Bronislaw Komorowski.

C'est lui qui, devant «le portail de la mort» d'Auschwitz II - Birkenau, a accueilli plus tôt le président français. François Hollande visite pour la première fois le camp.

«Un lieu maudit»

Alors que les prises de paroles de ces «gardiens» s'enchaînent sous la grande tente dressée à l'entrée d'Auschwitz II - Birkenau, certains, au premier rang, retiennent leurs larmes. «C'est un lieu maudit, une plaie qui reste ouverte à jamais», a encore commenté Bronislaw Komorowski.

VIDEO. Une rescapée du camp d'Auschwitz raconte sa déportation

Le son du chofar, une corne utilisée dans les rituels israélites, retentit et des prières juives sont prononcées pour les défunts.

>> EN IMAGES. Les «rescapés» présents pour les 70 ans de la libération d'Auschwitz.

Les participants se sont également rendu, à pied, dans le froid et l'obscurité, au monument aux victimes de Birkenau, distant de moins d'un kilomètre, pour y déposer des fleurs et des cierges. Les chefs d'Etat européens ont honoré cette procession pour ressentir le poids de cette marche, qui autrefois menait à la mort.

VIDEO. 70 ans après, l'Europe se retrouve à Auschwitz

«Respect et reconnaissance» aux libérateurs soviétiques

La Russie est elle représentée par le chef de l'administration ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le mercredi 28 jan 2015 à 09:32

    sur arte ou la 5 hier soir, rien sur les tsiganes et handicapés ... Du bourrage de crane et le top in fine, les survivants ont été mal reçu par les français en 45 ! Limite faute aux français ce qui leur est arrivé.... incroyable !

  • 300CH le mardi 27 jan 2015 à 21:31

    La crème des crèmes, pour les commérations "si je me souviens bien c les Russes qui on libère le camps d'auchwiste?" Et nous les occidentaux et les améloc on leur infligent des sanctions. Les Russes pendant cette guerre on perdu plus de 28 Millions d'hommes, toute les armés confonfondus pour nous libérez, on perdu 15% en hommes, de ce que les russes on perdu

  • pbenard6 le mardi 27 jan 2015 à 21:18

    le jour de commémoration, c'est tous les jours de l'année sue arte

  • saggy le mardi 27 jan 2015 à 19:45

    Berg690 ??? encore un troll anti sioniste !!

  • saggy le mardi 27 jan 2015 à 19:43

    rien à foot de la palestine et Israel qu'ils se dem tout seul ....

  • Berg690 le mardi 27 jan 2015 à 19:30

    saggy ,pour éviter qu'ils jettent des pierres car c'est très dangereux pour les voleurs d'oliviers

  • saggy le mardi 27 jan 2015 à 19:28

    je vais prendre un scotch et je reviens.....

  • 2445joye le mardi 27 jan 2015 à 19:27

    Après la fin de la guerre, la France a également retenu comme prisonniers de guerre des gamins allemands. J'en ai rencontré un qui avait passé 4 ans, de 1945 à 1949, dans les mines de charbon du nord. En contradiction de toutes les conventions internationales.

  • 2445joye le mardi 27 jan 2015 à 19:24

    Il y avait en URSS des camps de concentration qui n'avaient rien à envier aux camps allemands en termes de travail forcé, de sous-nutrition et de taux de décès. Ces camps ont "accueilli" de très nombreux prisonniers de guerre allemands, et autres notamment français, dont bien peu sont revenus. La mémoire officielle est très sélective.

  • M7097610 le mardi 27 jan 2015 à 19:06

    saggy, les allemand ont surtout mis en oeuvre les idées d'un certain colonel De Gaulle alors que les généraux français préféraient utiliser leurs budget en bétonnant la ligne maginot...