Aurillac : Petitjean s'en veut

le
0

Aurillac a raté la dernière marche ce samedi en finale de Pro D2 face à Bayonne (21-16), la faute notamment à l’imprécision de son buteur Maxime Petitjean. L’ouvreur aurillacois, meilleur réalisateur de Pro D2 cette saison, est déçu de son match.

C’est la douche froide pour Aurillac. Les Cantaliens sont tombés de haut ce samedi en finale de Pro D2 face à Bayonne (21-16) et n’atteindront pas le Top 14 la saison prochaine. Pourtant grand artisan du parcours des siens cette saison, Maxime Petitjean est passé à côté de son match. « Je m'en veux, assure l’ouvreur sur le site de la LNR. Le buteur d'en face (Bustos Moyano, ndlr) a tout mis, moi j'ai trois échecs. Il y a des jours avec, des jours sans. Celle que je regrette surtout c'est celle à 50 mètres en début de seconde mi-temps. Elle aurait pu vraiment changer le match... ». La désillusion est palpable, Aurillac peut se mordre les doigts. « Il y a beaucoup de déception, relate l'ancien Briviste. Nous sommes venus pour faire un gros match et gagner mais nous sommes passés à côte de notre première mi-temps, tout simplement. On y croyait vraiment. Je n'ai pas arrêté de dire aux joueurs que c'était notre année. On était tellement près du but ». Les Cantaliens n’ont plus qu’à se remettre au travail pour se relever et tenter de se hisser dans l’élite du rugby français la saison prochaine. « Cela aurait été une très belle saison si nous avions gagné la finale. On ne se souvient que du vainqueur. Et aujourd'hui ce n'est pas nous… »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant