Auriez-vous peur que votre employeur traite vos données fiscales ?

le , mis à jour à 06:29
2
Auriez-vous peur que votre employeur traite vos données fiscales ?
Auriez-vous peur que votre employeur traite vos données fiscales ?

Mariem Khemiri

43 ans, photographe

Paris (XIXe)

«  Non, indépendamment du prélèvement à la source, il peut déjà tout savoir. Si vous êtes un bon élément, il n'y a pas de raison que l'employeur se sépare de vous, quel que soit votre niveau de vie. Moi, je suis transparente dans ce que je fais, je n'ai rien à cacher, donc cela ne me dérange pas. Et puis, cela se fait déjà dans certains pays. Il faudra simplement s'y habituer et il n'y aura pas de problème. »

 

Francis Raharinaivo

35 ans, vidéaste

Suresnes (92)

«  Oui, ce qui me fait peur, c'est l'utilisation qu'il pourrait faire de mes informations personnelles. Je tiens à la séparation entre mon travail et ma vie privée. Or là, il n'y en aurait plus et cela pourrait influencer les décisions de mon patron. Je veux être jugé sur mon travail, pas pour ce que je suis ou ce que je fais en dehors. Il faudrait créer un organisme à part, sans lien avec l'employeur. »

 

Nathalie Lesourd

48 ans, employée de banque

Thionville (57)

«  Pas du tout. Ça ne changerait pas grand-chose. Je suis limitrophe avec le Luxembourg où tout se passe très bien, et le prélèvement à la source est plus simple pour les ménages qui font leur budget. Dans mon secteur, nos supérieurs savent tout de nous, donc j'ai déjà l'impression de ne plus avoir de vie privée. Pour moi, ça ne changera rien. J'ai la conscience tranquille et rien à cacher. »

 

Corinne Dumoulard

53 ans, conseillère d'éducation

Provins (77)

«  Non, ça ne me pose aucun problème que mon employeur connaisse ma feuille d'imposition. S'il y a un cadre et des règles pour empêcher les dérives, tout va bien. Il faudrait une loi pour interdire de diffuser les données personnelles ou divulguer le montant des ressources. Les salariés devraient aussi avoir la possibilité de se défendre en cas d'abus, l'employeur ne peut pas avoir les pleins pouvoirs. »

 

Christophe ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • uran il y a 6 mois

    Ayant travaillé dans le monde bancaire, j'ai souvent entendu parler de l'histoire de cette employée à qui on refusait des augmentations justifiées sous prétexte que son mari avait un bon salaire. Il avait le malheur d'utiliser pour son salaire le compte joint de sa femme, tout cela parce qu'à l'époque les employés avaient un compte bancaire rémunéré.

  • pa69337 il y a 6 mois

    C'est dingue cet argument du "je n'ai rien à cacher" ! Y'à quelques moutons auxquels on demandera un jour de pointer dans un registre la couleur du slip du jour qu'ils réponderont toujours : Pas de problème, je n'ai rien à cacher ... Lamentable !