Aurier, des bleus à l'âme

le
0
Aurier, des bleus à l'âme
Aurier, des bleus à l'âme

Qui est vraiment Serge Aurier, le latéral du PSG titulaire ce soir face à Bâle ? Que sait-on de ce joueur, inconnu du grand public il y a moins d'un an, et qui a vu sa notoriété grimper en flèche après ses propos inconséquents sur Periscope en février dernier ? S'agit-il d'un de ces « gosses mal éduqués » décrits par François Hollande dans le livre « Un président ne devrait pas dire ça... » ? « Pas vraiment, se souvient Georges Tournay, ancien directeur du centre de formation de Lens. Quand il est arrivé chez nous à 14 ans, avec son frère Christopher, Serge se distinguait essentiellement par son mental. Il avait une forte personnalité, et c'est d'ailleurs ce qui lui a permis de réussir alors que Christopher n'a pas percé. Alors oui, il fallait recadrer certaines choses dans le comportement, mais pas plus ni moins qu'un autre jeune. Surtout, il avait un gros coeur et était adoré de tous ses copains. » Celui qui a porté secours à un joueur malien il y a dix jours avec la Côte d'Ivoire est souvent décrit comme un être attachant par ses partenaires et généreux par ses proches au point de « faire des dons à la Croix-Rouge ou d'acheter des moutons à des amis pour la fête de l'Aïd ». Mais il véhicule une image négative dans le grand public, à coups de sorties de route. « Serge ne se prend pas pour une star. Il n'est pas Ibrahimovic ou Beckham, résume prosaïquement un de ses proches. Mais il n'a pas non plus compris qu'il n'est plus le petit joueur du RC Lens, et parfois il n'est pas conscient du poids et de la portée de ses mots. » Voire de ses actes. Janos Toth, son ancien agent à l'époque lensoise, se souvient d'une anecdote qui illustrait déjà la légèreté du personnage. « Serge était quelqu'un de très mature qui n'avait pas peur de discuter avec Gervais Martel (NDLR : le président lensois) ou László Bölöni (l'entraîneur en 2011-2012). Il décidait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant