Aurélie Doublier (Kaspersky) : " les terminaux Android concentrent 99% des virus en circulation sur mobiles"

le
0
Aurélie Doublier (Kaspersky) : " les terminaux Android concentrent 99% des virus en circulation sur mobiles"
Aurélie Doublier (Kaspersky) : " les terminaux Android concentrent 99% des virus en circulation sur mobiles"

La responsable marketing Grand Public chez Kaspersky, Aurélie Doublier, revient sur l'intérêt d'installer un antivirus sur ses terminaux mobiles, qu'il s'agisse d'un smartphone ou d'une tablette, à l'occasion de la sortie de la nouvelle suite Internet Security - Multi-Device de l'éditeur.Relaxnews : Un antivirus sur smartphone ou tablette est-il aujourd'hui indispensable ?Aurélie Doublier : Un ménage possède en moyenne environ 4,5 appareils connectés à internet. Or, le fait de passer des commandes en ligne ou de consulter ses comptes expose aux vols de données quel que soit l'appareil concerné. Dans tous les cas il faut donc être vigilant. Il y a aujourd'hui une prise de conscience en ce qui concerne la sécurité sur le mobile, mais il y a encore tout un travail d'évangélisation à faire pour expliquer les bonnes pratiques à adopter. Par exemple, 30% des gens pensent qu'un antivirus est déjà inclus, par défaut, dans les terminaux mobiles qu'ils achètent.

R. : A quels types de menaces les mobinautes sont-ils exposés ?A. D. : Les risques explosent sur les terminaux Android, qui concentrent à eux-seuls 99% des virus en circulation sur mobiles. Ce système est davantage attaqué parce que plus ouvert et surtout extrêmement populaire. Les SMS et MMS frauduleux représentent aussi une autre forme de menace.

R. : Quelles sont alors les protections à adopter ?A. D. : Il y a plusieurs niveaux de sécurité sur mobile. Notre suite offre par exemple une protection sur internet par le biais d'une liste de sites à risques ou frauduleux mise à jour en temps réel. Face à la perte ou au vol, il faut adopter des outils de localisation, capables également de verrouiller l'appareil, d'en effacer le contenu ou même de prendre des photos à distance.

R. : Le cloud représente-il la solution ultime pour préserver et sécuriser ses données personnelles ?A. D. : La notion de sauvegarde est primordiale, mais surtout pas n'importe où ni n'importe ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant