AUPLATA - Résultats annuels 2010 : forte progression de l’EBITDA à 21,3% du chiffre d’affaires - Impact majeur du passage aux normes IFRS : résultat net 2010 de 16,2 M€

le
0

Communiqué

Paris, le 29/04/2011

AUPLATA

Résultats annuels 2010 :

Forte progression de l’EBITDA à 21,3% du chiffre d’affaires

Impact majeur du passage aux normes IFRS :

résultat net 2010 de 16,2 M€

Au cours de sa réunion du 28 avril 2011, le conseil d’administration d’Auplata a arrêté les comptes annuels consolidés audités 2010 de la société présentés ci-dessous de manière synthétique. Comme annoncé, Auplata a décidé d’adopter en 2010 le référentiel comptable international IFRS (International Financial Reporting Standards) avec date effective de conversion au 1er janvier 2009. Les principes comptables et les principaux impacts de ce changement de normes comptables sont détaillés dans l’annexe aux comptes consolidés disponible sur le site internet d’Auplata.

Comptes consolidés en K€ - Normes IFRS

2010

2009

Variation

CHIFFRE D'AFFAIRES

7 258

5 798

+ 1 460

EBITDA(1)

1 547

(911)

+ 2 458

RESULTAT OPERATIONNEL

16 706

(3 393)

+ 20 099

RESULTAT COURANT

16 100

(3 583)

+ 19 683

IMPOTS SUR LES BENEFICES

53

0

+ 53

RESULTAT NET PART DU GROUPE

16 153

(3 583)

+ 19 736

(1) EBITDA (Earnings before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization) : Résultat opérationnel avant dotations aux amortissements et provisions et écarts d’acquisition négatifs

Forte progression de l’EBITDA en 2010 grâce à la hausse des cours et aux gains de productivité

Auplata, société d’exploitation et d’exploration aurifère basée en Guyane française, a réalisé en 2010 un chiffre d’affaires consolidé de 7,3 M€, en progression de 25,2% par rapport à l’exercice 2009.

L’orientation haussière des cours de l’or en euros tout au long de l’exercice conjuguée à la hausse sensible de la production sur le second semestre 2010 (+ 32% entre le 1er et le 2nd semestre de l’exercice), ont permis à Auplata d’afficher un EBITDA positif à hauteur de 1,5 M€, en hausse de 2,5 M€ par rapport la perte de 0,9 M€ en 2009, soit une marge d’EBITDA de 21,3%.

Auplata a ainsi pu recueillir pleinement en 2010 les fruits de la gestion rigoureuse menée depuis plus de 2 ans ainsi que les effets des mesures d’amélioration de la productivité des mines en exploitation, particulièrement sensible au second semestre de l’exercice.

Impact majeur du passage aux normes IFRS

Comme annoncé, la transition aux normes comptables IFRS a entraîné une évaluation à la juste valeur des titres miniers historiques détenus en portefeuille au 1er janvier 2009 se traduisant par un impact sur les capitaux propres de 12,8 M€. Par ailleurs, la valorisation des nouveaux titres miniers acquis auprès de Golden Star Resources Ltd. traités en normes IFRS a conduit à enregistrer des écarts d’acquisition négatifs pour un montant de 18,7 M€.

Ces deux points contribuent pour l’essentiel à l’évolution des capitaux propres qui n’étaient que de 1,7 M€ au 1er janvier 2009 en normes françaises et sont portés au 31 décembre 2010 à 36,4 M€ en normes IFRS.

Après impact positif de ces écarts d’acquisition et comptabilisation des dotations aux amortissements et provisions, pour un montant de 3,5 M€, le résultat opérationnel s’établit ainsi à 16,7 M€ au titre de l’exercice 2010.

Après prise en compte du coût de l’endettement financier et comptabilisation d’un impôt différé de 53 K€, le résultat net part du groupe 2010 ressort à 16,2 M€.

Une politique d’investissements dynamique : 5,0 M€ d’investissements en 2010

Le groupe Auplata a continué de mener d’importants investissements tout au long de l’exercice pour un montant total de 5,0 M€, dont 4,1 M€ d’investissements pour du matériel minier et pour la poursuite du développement du nouveau procédé de récupération de l’or avec la construction du démonstrateur en cuves agités, et 0,6 M€ dans le cadre de campagnes d’exploration.

Ces investissements ont pu être financés grâce à l’augmentation de capital et l’émission obligataire réalisées en début d’exercice avec une levée de fonds globale de 8,8 M€.

Au final, après remboursement des emprunts financiers, la variation de trésorerie sur l’exercice est donc positive à hauteur de 2,4 M€. La trésorerie disponible au 31 décembre 2010 s’élevait à 2,4 M€ à comparer à des emprunts et dettes financières de 6,8 M€ (dont emprunt obligataire de 5,4 M€ réalisé début 2010).

Depuis la clôture de l’exercice 2010, la structure financière d’Auplata a été renforcée par l’augmentation de capital de 2,2 M€ via l’exercice des BSAR en mars 2011.

Perspectives

Même si l’exploitation minière reste sujette à de nombreux aléas (climatiques, administratifs, opérationnels, etc.), les succès de la campagne de forages réalisée en 2010 ont permis de renforcer largement la visibilité pour l’alimentation en minerai à forte teneur de l’usine de Dieu Merci pour les prochains mois. Parallèlement, l’exploitation du permis d’exploitation (PEX) de Yaou devrait permettre l’accès à de nouvelles ressources.

Ces éléments permettent ainsi à Auplata de viser une production d’or 2011 supérieure à celle enregistrée en 2010.

Le processus de rapprochement opérationnel et capitalistique avec la société d’exploration Columbus Gold Corp. portant sur le site minier de Paul Isnard se poursuit conformément au calendrier évoqué lors de l’annonce de l’opération. Bien que l’entrée en vigueur de l’accord avec Columbus Gold reste soumise à l’approbation, au cours des prochaines semaines, de l’assemblée générale des actionnaires de la société canadienne et de l’opérateur de marché du Toronto Stock Exchange, la société s’est donné les moyens de démarrer ses travaux d’exploration dès l’entrée en vigueur de l’accord.

A l’occasion de la publication des résultats 2010, Jean-Pierre Gorgé, Président du Conseil d’administration d’Auplata déclare :

« Deux enseignements majeurs sont à retenir à la lecture des comptes de l’exercice 2010. D’une part, ces résultats traduisent une très nette amélioration de la situation de la société sur le plan opérationnel résultant à la fois de la gestion rigoureuse menée depuis 2 ans et d’un accroissement marqué de la productivité de nos mines au cours des derniers mois.

D’autre part, le passage aux normes IFRS permet désormais de valoriser le potentiel minier de la société et d’illustrer la pertinence de la stratégie de développement, initiée en 2009 par l’acquisition du portefeuille de titres miniers détenus par Golden Star Resources Ltd. et poursuivi en 2010 et 2011 à travers l’accord conclu avec Columbus Gold Corp. »

Prochain rendez-vous : publication du chiffre d’affaires du 1er trimestre 2011 mardi 3 mai, après Bourse.

Auplata en bref

Auplata est le premier producteur d’or de Guyane Française. Née en juillet 2004, la société Auplata exploite deux mines d’or, Dieu Merci et Yaou. Au total, Auplata dispose de plus de 750 km² de permis et titres miniers.

Auplata mène une stratégie industrielle et financière novatrice de mise en valeur des ressources aurifères guyanaises avec une forte implication des acteurs locaux. L'objectif de la société est ainsi de proposer une exploitation durable pour l'industrie minière aurifère guyanaise.

Auplata détient, depuis février 2009, la qualification « entreprise innovante » décernée par OSEO innovation.

Le capital social d’Auplata est composé de 17 621 525 actions. Auplata est coté sur le marché NYSE Alternext à Paris (NYSE Euronext).

Action Auplata : FR0010397760 – ALAUP

Obligation Auplata 03/2015 : FR0010849968 – ALXP

Pour plus d’information sur la société Auplata, vous pouvez consulter le site Internet de la société à l’adresse suivante : www.auplata.fr.

Recevez gratuitement toute l’information financière par e-mail d’Auplata en vous inscrivant sur : www.actus-finance.fr

Contacts :

AUPLATA

Jean-Pierre Gorgé Président 01 44 77 94 80

ACTUS FINANCE

Mathieu Omnes Relations investisseurs 01 72 74 81 87

Nicolas Bouchez Relations presse 01 77 35 04 37


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant