Auplata: des résultats en baisse en 2015.

le
0

(CercleFinance.com) - Auplata a rapporté ce lundi après la clôture avoir déploré une perte nette part du groupe de 5,2 millions d'euros à fin 2015, quasi-stable par rapport à celle enregistrée en 2014.

L'Ebitda du premier producteur d'or français est pour sa part ressorti à - 5 millions d'euros, à comparer avec - 3,3 millions, et la perte opérationnelle courante s'est élevée à 7,7 millions d'euros, contre - 6 millions à fin 2014.

Le chiffre d'affaires a en outre reculé de 6,4 millions d'euros sur un an à 12,1 millions. Au cours de l'exercice 2015, la production d'or d'Auplata s'est, elle, montée à 301 kilos, tandis que les ventes d'or affiné ont atteint 276 kilos, contre 461 kilos en 2014.

Dans la perspective de la future usine d'extraction d'or de Dieu Merci et afin de financer son activité courante, Auplata a rappelé avoir levé 8 millions d'euros au cours de l'exercice clos, dont 5 millions à travers une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) et 3 millions via une augmentation de capital réservée auprès d'un

investisseur institutionnel international, family office basé aux Etats-Unis. Grâce à ces 2 levées de fonds, Auplata a ainsi pu renforcer ses fonds propres, lesquels s'établissaient à 27,1 millions d'euros à fin 2015.

Auplata a également fait état d'une production d'or de 53 kilos au titre du premier trimestre de l'exercice en cours, 18 de moins qu'à la même période l'an passé, dont 32 kilos issu de la production des sous-traitants miniers. Dans un contexte de marché stable en début d'exercice, 59 kilos d'or affiné ont été vendus sur la période, à comparer avec 62 kilos, et ont permis de réaliser un chiffre d'affaires de 1,7 million d'euros, contre 2,9 millions.

Afin de consacrer pleinement les ressources économiques et humaines d'Auplata à la mise en oeuvre de la cyanuration, le conseil d'administration a entériné un plan de transformation stratégique conduisant à l'arrêt de toute production gravimétrique, à la suppression des 28 postes liés à la production gravimétrique ainsi qu'à la réduction de la structure de coûts fixes et variables avec pour objectif de réaliser des économies de l'ordre de 4 millions d'euros en année pleine.

Dans le cadre de sa politique de développement de son patrimoine minier, Auplata a par ailleurs conclu un protocole

d'accord avec le groupe Newcrest Mining Ltd (sixième producteur d'or mondial en 2014) portant sur les

permis miniers de Mont Goma (Côte d'Ivoire) détenus par OMCI. L'accord prévoit la création d'une coentreprise entre OMCI et le groupe Newcrest, qui aurait la possibilité d'acquérir jusqu'à 75% de chaque permis en finançant des dépenses d'exploration à hauteur de 7,5 millions de dollars sur 5 ans.

Enfin, Newmont Mining a finalisé la première phase d'exploration sur les titres miniers de Bon Espoir et Iracoubo Sud, qui prévoyait un montant minimum de dépenses d'exploration de 3 millions de dollars. La finalisation de cette première phase permet à Newmont de monter à 51% au capital d'Armina Ressources Minières, Auplata conservant 49% de la co-entreprise. Newmont a fait part de sa volonté d'initier la seconde phase de l'accord, qui prévoit un engagement de dépenses de 9 millions de dollars.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant