Aung San Suu Kyi prête à diriger le gouvernement birman

le
0

RANGOUN, 5 novembre (Reuters) - L'opposante birmane Aung San Suu Kyi a réaffirmé jeudi qu'elle dirigerait le gouvernement si son parti, la Ligue nationale de la démocratie (LND), remporte les élections législatives de dimanche. Ce scrutin doit parachever la transition amorcée en 2011 par les ex-dirigeants militaires de la Birmanie. Une clause de la constitution empêche en revanche la lauréate du prix Nobel de la paix de briguer la présidence du fait de la nationalité étrangère de ses enfants, qu'elle a eus avec le Britannique Michael Aris, mort depuis plus de quinze ans. S'exprimant devant la presse à Rangoun, la principale ville du pays, l'opposante a déploré de nombreux irrégularités dans la campagne électorale, estimant que le scrutin a jusque là été "loin d'être totalement libre et équitable". (Timothy McLaughlin; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant