Aung San Suu Kyi menacée d'être expulsée de sa maison

le
0
Le frère aîné de la Dame de Rangoun intente un procès à sa sœur pour obtenir la moitié de la maison où l'opposante birmane est restée confinée pendant quinze ans.

Aung San Suu Kyi risque d'être expulsée de sa vieille bâtisse des quartiers nord de Rangoun. L'affaire est d'autant plus étonnante que l'homme qui a intenté un procès pour obtenir la moitié de la maison n'est autre que son frère aîné, qui vit aux États-Unis depuis 1973.

Au 54 avenue de l'Université, où elle a vécu confinée pendant quinze ans, Aung San Suu Kyi a tout connu: la solitude, la frustration, le chagrin. En observant un bout de plafond écaillé, elle a médité sur «la nature de la décrépitude et de la décadence». Les mois de mousson, elle y a joué «une difficile partie d'échecs»en déplaçant son lit, ses bols, ses cuvettes et ses seaux «pour échapper aux fuites et empêcher le matelas de prendre l'eau». Dans les moments de détresse, elle s'est allongée sur le carrelage pour épier des bribes de conversations.

Le «mauvais frère»

Un tribunal administratif de Rangoun a estimé lundi qu'Aung San U, le frère du Prix Nobel de la paix, devait lui auss

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant