Aung San Suu Kyi dénonce les "terroristes" à propos des Rohingya

le
0
 (Actualise nombre de Rohingya ayant fui, 3e paragraphe) 
    RANGOUN, 6 septembre (Reuters) - La dirigeante birmane Aung 
San Suu Kyi a accusé mercredi des "terroristes" de propager une 
tonne de désinformation à propos des violences commises contre 
les musulmans Rohingya dans son pays. 
    Dans un communiqué émis par ses services sur Facebook, elle 
ne fait en revanche aucune mention du départ de dizaines de 
milliers de Rohingya vers le Bangladesh voisin pour fuir les 
violences qui secouent l'Etat d'Arakan (Rakhine) depuis le 25 
août.   
    Leur nombre atteint désormais environ 146.000, dit-on auprès 
de l'Onu à Rangoun, pour un total de 233.000 depuis le début des 
troubles au mois d'octobre dernier.      
    Des dirigeants de pays à majorité musulmane, dont le 
Bangladesh, l'Indonésie, la Turquie et le Pakistan, ont exhorté 
mardi Aung San Suu Kyi à mettre fin à ces violences. 
  
    Dans son communiqué, la dirigeant birmane assure que le 
gouvernement "a déjà entamé la protection de toute la population 
de Rakhine de la meilleure manière possible". 
    Elle met en garde contre les risques de voir la 
"désinformation" sur cette question nuire aux relations de la 
Birmanie avec les autres pays. 
    Aung San Suu Kyi cite notamment le cas de photos postées sur 
Twitter par un vice-Premier ministre turc qui les a ensuite 
effacées parce qu'elles ne provenaient même pas de Birmanie. 
    "Ce genre de fausse information (...) ne représente que la 
partie émergée d'un énorme iceberg de désinformation visant à 
créer un tas de problèmes entre différents pays dans le but de 
promouvoir les intérêts des terroristes", dit-elle. 
    La lauréate du prix Nobel de la paix 1991 est de plus en 
plus critiquée dans certains pays occidentaux pour ce qui est 
perçu comme sa passivité face au sort réservé aux Rohingya dans 
l'Etat d'Arakan, où les musulmans se disent depuis longtemps 
persécutés par les bouddhistes, majoritaires en Birmanie. 
 
 (Wa Lone et Antoni Slodkowski, Gilles Trequesser pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant