Aulas veut prendre son temps pour ne pas tromper

le
0
Aulas veut prendre son temps pour ne pas tromper
Aulas veut prendre son temps pour ne pas tromper

Jean-Michel Aulas a tenu à dédramatiser la situation de l'OL après la lourde défaite de son équipe à Paris ce dimanche soir (5-1, 18eme journée de Ligue 1). Le président lyonnais veut prendre son temps, réfléchir, et ne pas se tromper dans ses décisions futures.

C’est devenu un vrai serpent de mer depuis quelques semaines. Chaque week-end ou presque, l’Olympique Lyonnais perd, et chaque week-end ou presque, Jean-Michel Aulas doit s’expliquer sur la situation d’Hubert Fournier. Ce dimanche soir, après la lourde défaite de son équipe sur la pelouse du PSG (5-1, 18eme journée de Ligue 1), le président lyonnais a expliqué vouloir prendre son temps. « Si je ne m’interrogeais pas, je ferais une faute professionnelle moi aussi. Tout le monde sait que notre classement est inférieur à ce qu’on souhaitait en début de saison. Mais le sujet n’est pas de savoir si Hubert Fournier sera là ou pas pour le premier match au Stade des Lumières. Nous devons trouver une solution, nous avons beaucoup investi dans un nouveau stade, donc il faut réfléchir et ne pas se tromper, et puis, avec l’expérience qui nous appartient, trouver la meilleure solution pour repartir sur de bonnes bases », a déclaré Jean-Michel Aulas sur Canal+ dimanche soir.

Aulas : « Deux classes d’écart ce soir »

Assis en tribune présidentielle aux côtés d’un Nasser Al-Khelaïfi aux anges, le président de Lyon a pu constater le fossé qui s’est creusé en quelques mois entre son équipe et le triple champion de France en titre, qui compte aujourd’hui 22 points de plus au classement. « C’est vrai qu’il y avait deux classes d’écart ce soir. Cependant, on a essayé d’apporter quelque chose dans l’état d’esprit. En début de deuxième mi-temps, on s’était pris à croire qu’il y avait une possibilité de revenir. Mais l’Olympique Lyonnais, dans sa configuration actuelle, face au PSG, dans sa configuration actuelle, ne pouvait pas rivaliser », a tenté de nuancer le président des Gones, faisant référence aux absences de Valbuena, Lacazette, Umtiti ou encore Jallet.

Aulas n’occulte rien et collecte des informations

Mais classes d’écart ou pas entre son OL et le leader de la Ligue 1, Aulas n’occulte pas le fait que ses joueurs ont été humiliés ce dimanche soir. « Tous les résultats ont des significations, on est là pour tout analyser. On peut aussi analyser ce match comme ayant un écart sur le plan du résultat trop important, mais il vient à la suite d’un certain nombre d’autres défaites qui, elles, n’avaient peut-être pas lieu d’être. On n’occulte rien, on prend toutes les informations qui vont nous permettre de sortir de cette mauvaise passe. » Les deux prochains matchs, les derniers avant la trêve, contre Tours (en Coupe de la Ligue) et le Gazélec Ajaccio revêtiront une importance toute particulière.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant