Aulas : "On ne peut pas dire qu'on est pénalisés"

le
0
Aulas : "On ne peut pas dire qu'on est pénalisés"
Aulas : "On ne peut pas dire qu'on est pénalisés"

Alors que la majorité des clubs de Ligue 1 se sont plaints de la nouvelle réforme de la Ligue des Champions, Jean-Michel Aulas, lui semblait plutôt satisfait.

La proposition de réforme de la Ligue des Champions annoncé par l'UEFA a provoqué un véritable tollé du côté des clubs français et de la LFP. En effet, cette réforme prévoit de faire la part belle aux quatre grands championnats (Angleterre, Espagne, Allemagne et Italie) en offrant quatre billets directs pour la phase de groupes de la Ligue des Champions. « On peut être triste pour le football français quand on voit les décisions prises par le comité exécutif de l’UEFA sans qu’on en soit informé. Ce système avantage un certain nombre de pays, en particulier l’Italie. Sur la forme, c’est un vrai scandale. Sur le fond, nous avons largement débattu. Une très grande majorité de nos collègues y sont opposés. Cette réforme désavantage largement le football français. Il faut se battre. La Ligue et la Fédération vont se battre. » a ainsi déclaré Bernard Caïazzo après une réunion du Conseil d'Administration la LFP. Pourtant, du côté de Jean-Michel Aulas, le discours est tout autre : « L'UEFA a proposé une réforme qui a pour objectif de proposer un équilibre. On a deux ans pour essayer d'être dans les quatre grands championnats », a de son côté concédé le président de l'Olympique Lyonnais. « On avait deux places avant, plus une équipe qui faisait deux tours qualificatifs face à des équipes de grands championnats. Là, on se retrouve avec deux tours, mais sans passer par les grands championnats. Donc, aujourd'hui, la proposition qui a été faite est moins difficile. On ne peut pas dire qu'on est pénalisés. Deuxièmement, les revenus sont infiniment supérieurs. Donc, ceux qui auront la chance d'être dans ses 2+1 vont gagner beaucoup plus d'argent. » Au final un groupe de travail entre la Ligue et la Fédération va mettre mis en place pour tenter de trouver des réponses à cette nouvelle réforme.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant