Aulas : « Les papiers n'ont jamais blessé personne »

le
0

Jean-Michel Aulas, président de Lyon, est revenu sur l’interruption de sept minutes du match entre Lyon et Nice (1-1) pour cause de papiers sur la pelouse. Une situation qu’il n’a pas comprise.

Jean-Michel Aulas ne pouvait pas rester sans répondre. Dans la foulée du nul de Lyon contre Nice vendredi en ouverture de la 34eme journée de L1 (1-1), le président de l’OL s’est exprimé sur l’interruption de sept minutes consécutive à des papiers arrivés sur la pelouse en plein match. Une situation engendrée par les supporters lyonnais, mais qui a pris des proportions démesurées selon Aulas. « En Amérique du Sud, les papiers ne gênent personne. Mais c’est surtout la relativité des choses. On laisse jouer parfois des matchs sur des pelouses absolument incroyables. Nous, on a investi des centaines de millions pour avoir une pelouse formidable, des tribunes et une ambiance. Les papiers n’ont jamais blessé personne, sauf peut-être l’amour-propre d’un délégué qui a voulu faire un peu de zèle, a taclé JMA au micro de beIN Sports. On arrête le match comme si c’était extrêmement dangereux. On va essayer de discuter avec les supporters pour leur faire comprendre qu’il ne faut pas le faire parce que c’est interdit. Mais il n’y avait pas mort d’homme, ce n’était pas très grave. »

Ghezzal : « Je ne trouvais pas ça encombrant »

Rachid Ghezzal a emboité le pas de son président. « Ce n’était pas dans ma zone de jeu, mais je peux comprendre que ça puisse gêner. Je ne trouvais pas ça encombrant, mais il y a des règles, c’est comme ça. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant