Aulas : « Le championnat du Qatar est bien spécifique »

le
0

Jean-Michel Aulas, le président lyonnais, fait le point après le succès glané samedi contre le Gazélec Ajaccio (2-1, 36eme journée de Ligue 1). Le boss de l’OL évoque le choc de la semaine prochaine contre l’ASM ou encore le nouveau coup d'arrêt de Mathieu Valbuena.

Jean-Michel Aulas, quel regard portez-vous sur cette petite victoire sur le Gazélec Ajaccio ? On vient de tellement loin. Souvenez-vous quand le 9 janvier, je disais pour l’inauguration du Parc OL qu’il fallait rester ambitieux. Mon rêve était d’avoir à jouer un match qui serait le dernier au Parc OL de la saison pour une place en Ligue des Champions. Petit à petit, les efforts ont été effectués. Les joueurs ont mis tout ce qu’ils avaient depuis ce début janvier dans les crampons, dans la tête et dans le cœur. Et on arrive ce soir avec un match difficile. C’est toujours complexe de gagner les matchs décisifs sur notre pelouse en étant les favoris. Cette équipe d’Ajaccio a fait un très bon match. Elle a réussi à rester debout malgré les deux buts en première période. C’était un match difficile, mais qui donne encore plus d’envie de ne pas faire de faux pas. Samedi, on aura un match pour une place sur le podium. Laquelle ? Si possible la plus haute derrière Paris. Le championnat du Qatar étant bien spécifique et réduit à une seule équipe, on va dire que c’est presque un match pour le championnat de France qui va se dérouler samedi contre Monaco. On va essayer de faire bonne figure. En tout cas, on est très heureux d’avoir gagné ce match, même si c’est un peu contre le cours du jeu à la fin de cette deuxième mi-temps.

« Notre destin entre nos mains »

Est-ce important de garder la main devant l’ASM ? C’est décisif. Quoi qu’en dise Monaco, on sait que la suite des événements dépend de nous, ici au Parc OL. Il a été conçu pour jouer ce genre de matchs et pour les gagner. On vient de tellement loin qu’il vaut mieux avoir véritablement notre destin entre nos mains. On va battre un premier record, celui d’affluence dans ce Parc OL. J’ai une confiance absolue en Bruno (ndlr : Genesio) et tous les joueurs. Même si ce soir, ils n’ont pas pu laisser libre cours à ce qui est le plus important : le jeu. Je suis convaincu que le match de samedi, qui ouvre tout grand les portes de la Ligue des Champions, va être un match considérable et un match de Champions League déjà pour préparer la saison future.

« J’ai beaucoup d’admiration pour Valbuena »

Que vous inspire cette formation monégasque ? On ne va pas se laisser impressionner, même si le budget, l’investissement de Monaco est considérable. Il y a de très, très bons joueurs. Individuellement et collectivement, il y a une équipe qui est très forte. On sera dans le même état d’esprit que lorsque l’on a affronté Paris. Comment va Mathieu Valbuena ? Est-il forfait jusqu’à la fin de la saison ? Il ne faut pas répéter ce que vous ne savez pas. Valbuena s’est blessé hier (cuisse droite). Il va mieux là, je viens de le voir. Il va passer des examens lundi. On est tous un peu responsables.  Quand on relate des incidents comme ceux de Blagnac la semaine dernière…Lorsqu’un individu vient agresser Mathieu et qu’à la lecture des informations, on a l’impression qu’il est le coupable. Ça me rappelle une autre histoire. J’ai beaucoup d’admiration pour Mathieu. Je suis peiné quand je vois qu’il se blesse de nouveau. Ce n’est pas une histoire uniquement physique, c’est une question morale. Quand on vous tombe systématiquement sur le coin de la tête et en particulier quelquefois par les médias, il faut penser que ce sont des hommes. Des hommes qui n’ont pas que des défauts. Il aurait beaucoup apporté à notre Olympique Lyonnais. J’espère de tout cœur qu’il sera disponible samedi. Et qui sait, s’il revient samedi, s’il ne sera pas l’homme qui nous permettra d’aller en Ligue des Champions. C’est vrai qu’il a eu une blessure hier, c’est vrai aussi qu’il ne le mérite pas et c’est vrai aussi que tout ce qu’il passe autour de Valbuena est très méchant et ne correspond pas à l’esprit du sport, de l’équité et de la gentillesse. Propos recueillis par Anthony Ravas, à Lyon
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant