Aulas critique la qualification d'Ibrahimovic à Nantes, Thiriez le rappelle à l'ordre

le , mis à jour à 17:25
0
Aulas critique la qualification d'Ibrahimovic à Nantes, Thiriez le rappelle à l'ordre
Aulas critique la qualification d'Ibrahimovic à Nantes, Thiriez le rappelle à l'ordre

Le président de la Ligue de football professionnel (LFP) vient de rappeler à l'ordre le président de l'Olympique lyonnais, Jean-Michel Aulas. Ce dernier a remis en cause samedi sur infosport+ la requalification de Zlatan Ibrahimovic pour la fin du championnat de France. L'attaquant suédois du PSG a en effet bénéficié d'une réduction de suspension - elle est passée de quatre à trois matchs - à la suite de ses propos à Bordeaux.

«Il ne peut pas être qualifié, a estimé le président lyonnais. Pour moi et les juristes, il ne peut pas jouer demain (dimanche à Nantes). Il y a un vice de forme, Nantes va l'exploiter c'est certain.» Waldemar Kita, le président des Canaris, a pourtant  fait savoir le contraire hier soir.

«Une fois de plus, la tentation semble grande pour certains d’intimider leurs adversaires et de faire pression sur les instances et les officiels, écrit Frédéric Thiriez, président de la Ligue dans un communiqué court et cinglant. En cette fin de saison, à la fois incertaine et passionnante, j’invite Jean-Michel Aulas à faire preuve de sang-froid, à relire tranquillement les règlements et surtout à laisser place au jeu et au terrain ».

Aulas va déposer à son tour un recours auprès du CNOSF lundi

Dimanche à la mi-journée, Aulas, par ailleurs vice-président de la LNFP, a précisé sa pensée sur BeIn Sport. «Ce n'est pas du tout le PSG qui est attaqué mais une décision de la Ligue qui est inique [...] La proposition de conciliation du CNOSF doit obtenir de manière systématique l'aval du bureau de la Ligue, a-t-il ajouté. Est-ce que ce bureau a été contacté? Non. Il a été individuellement interrogé et ce n'est pas dans la forme».

Il a poursuivi en indiquant qu'il allait «déposer un dossier lundi au CNOSF» et a également dénoncé un «accord entre la Ligue, Canal et les clubs pour qu'il y ait, contre la fin du boycott de la chaîne, une diminution de peine accordée de manière ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant