Aulas cherche la bonne solution pour Gourcuff

le
0
Aulas cherche la bonne solution pour Gourcuff
Aulas cherche la bonne solution pour Gourcuff

Sous contrat jusqu'en juin 2015, Yoann Gourcuff (27 ans) va-t-il prolonger l'aventure avec l'Olympique Lyonnais ? Rien n'est moins sûr. Alors que Jimmy Briand et Bafé Gomis sont clairement poussés vers la sortie, le milieu de terrain international français a lui été placé sur la liste des éléments transférables. Désormais barré par Clément Grenier, l'ancien joueur de Rennes et de Bordeaux ne rentre plus dans les plans de Rémi Garde, qui n'a jamais été un grand fan du Breton. Même s'il n'a pas le droit au même traitement que ses deux coéquipiers, qui seront eux libres dans un an...

Aulas : « Rendre au club ce que le club lui donne »

« Je discute avec Yoann et son agent pour essayer de trouver une solution qui lui convienne et pèse moins sur le club d'un point de vue économique, déclare le président lyonnais Jean-Michel Aulas dans les colonnes de L'Equipe. Il a vingt-sept ans, il joue en équipe de France et nous possédons à l'OL quatre milieux français qui peuvent prétendre à la Coupe du Monde 2014 : les 3 G (Gonalons, Grenier et Gourcuff) et Malbranque. Alors, je ne désespère pas sportivement de Yoann mais il faut aussi qu'il rende au club ce que le club lui donne. » En cas de départ, Yoann Gourcuff garde notamment certaines touches plus ou moins concrètes à l'étranger, notamment en Angleterre (Arsenal) et en Espagne (Valence, Atletico Madrid). On a aussi évoqué des pistes en Russie ou encore en Grèce mais sans suite.

Des pistes à l'étranger (Valence notamment) et en France (Lorient)

En France, Lorient ne dirait pas non à un prêt ou à un petit transfert (5-6 M?). « Maintenant oui, ce serait imaginable, expliquait récemment Christian Gourcuff, le coach des Merlus, dans France Football. L'un et l'autre, je pense qu'on a balayé. Mais autant j'ai pu dire à une certaine époque que ça n'était pas envisageable, autant maintenant, dans le contexte actuel, ça l'est devenu. Il y a eu une évolution de ma situation, de la sienne, d'un environnement. Pourquoi pas ? A un moment donné, il faut aussi dépasser le stade du qu'en-dira-t-on. Je suis dans cet esprit-là. Et maintenant, lui n'en est pas loin non plus? » Il y a évidemment la question du salaire de l'ex-sociétaire du Milan AC (400-450 000 euros par mois) qui pose problème. Mais en Bretagne, Yoann Gourcuff pourrait avoir la possibilité de se relancer avant d'être intéressé sur une éventuelle revente et ainsi de compenser une baisse importante de ses émoluments. C'est peut-être l'heure des sacrifices.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant