«Aujourd'hui, l'école accroît les inégalités»

le
0
INTERVIEW - Tandis que l'ingéniosité des parents pour contourner la carte scolaire pousse Vincent Peillon à réfléchir au retour à un système plus rigide, la journaliste Gaëlle Guernalec-Levy appelle les familles à plus de raison.

Violences, échec scolaire, ghettoïsation des lycées... les maux dont souffre l'école sont connus et poussent parfois les parents à des comportements irrationnels.

À l'heure où Vincent Peillon s'interroge sur le bien fondé du retour à une carte scolaire plus rigide pour éviter la désertion de certains lycées. Il faut dire que, plus que jamais, les parents cherchent à protéger leurs enfants en tentant d'obtenir à tout prix une place dans un lycée réputé.

Au fil des ans et de l'aggravation de la crise, certains sont même devenus des «professionnels» du contournement, convaincus qu'un bon lycée est un passeport pour l'avenir.

Gaëlle Guernalec-Levy, journaliste et écrivain parisienne, conte les coulisses de ce traumatisme familial. Elle dit «les semaines à attendre dans l'angoisse avant de connaître l'affectation de son enfant, des semaines vécues la boule au ventre dans l'attente du verdict». Elle est sincère et reconnaît les effets dévastateurs de cette q

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant