Augmentations de capital : à qui le tour ?

le
0
Arcelormittal, Soitec et Vallourec figurent parmi les grosses opérations attendues. (© Arcelormittal / Soitec / Vallourec)
Arcelormittal, Soitec et Vallourec figurent parmi les grosses opérations attendues. (© Arcelormittal / Soitec / Vallourec)

Le grand retour en force des augmentations de capital se confirme. Depuis ces derniers mois, les levées de fonds se multiplient. Malgré un contexte boursier difficile, plusieurs sociétés, petites ou grandes, cherchent à se refinancer sur les marchés. Quitte parfois à consentir de très substantielles décotes sur des titres pourtant massacrés pour attirer de nouveaux investisseurs, à l’image de CGG.

Ce mouvement n’est pas prêt de s’arrêter au vu des nombreux projets en cours. Grosso modo, on peut identifier deux types d’augmentations de capital.

Recapitalisations en urgence

Très majoritaire, la première catégorie concerne les entreprises fragilisées supportant une situation financière critique. Dans ce cas, un apport d’argent frais relève de l’urgence et la recapitalisation est réalisée dans le but de compenser des pertes financières importantes. On peut citer notamment :

- Arcelormittal : le sidérurgiste doit lancer une augmentation de capital avec maintien d’un droit préférentiel de souscription d’environ 2,7 milliards d’euros dans la foulée de l’assemblée générale qui se déroulera mercredi. La famille Mittal va apporter un tiers de ces fonds.

- Vallourec : parallèlement à l’émission d’obligations convertibles en actions d’environ 490 millions d’euros au profit de Bpifrance et du japonais Nippon Steel Sumitomo,

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant