Augmentation des tarifs autoroutiers : les discussions se poursuivent, assure Bercy

le
41
Augmentation des tarifs autoroutiers : les discussions se poursuivent, assure Bercy
Augmentation des tarifs autoroutiers : les discussions se poursuivent, assure Bercy

Le bras de fer continue sur l''augmentation des tarifs d'autoroutes voulue par les sociétés exploitantes mais refusée par le gouvernement. «Les discussions se poursuivent. Aucun accord n'est conclu à ce stade», a fait savoir, lundi soir, l'entourage du ministre de l'Economie, Emmanuel Macron. Les discussions en cours ont été confirmées par le cabinet de Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie également en charge du transport.

Rien n'est donc encore joué alors que, les élections départementales passées, un accord, selon RTL, aurait pu être signé dès cette semaine. Et le résultat risquait d'être largement interprété comme une nouvelle reculade du gouvernement. A la suite d'un rapport parlementaire qui a d'ailleurs vu la démission de Jean-Paul Chanteguet, le président PS de la commission du Développement durable, dénonçant «une parodie de consultation», les tarifs des autoroutes devaient augmenter de 0,57% dans les prochaines semaines, soit peu ou prou un retour à la case départ ! Selon plusieurs sources, ces hausses pourraient même intervenir début juin. Il est vrai que la résiliation ou la nationalisation des sociétés d'autoroutes auraient coûté entre 40 à 50 milliards d'euros aux caisses de l'Etat.

A l'automne, l'annonce des sociétés d'autoroutes d'une revalorisation des tarifs au 1er février en moyenne avait provoqué un véritable tollé à la suite d'un rapport de l'Autorité de la concurrence dénonçant «la rentabilité exceptionnelle» de ces entreprises. En décembre, Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie avait souhaité le gel des tarifs en menaçant de revoir les concessions des sociétés d'autoroutes signées en 2006. Même chose chez de nombreux députés de gauche.... De leur côté, les sociétés d'autoroutes avaient répliqué en dénonçant un «abus de pouvoir» devant le Conseil d'Etat.

VIDEOS. Ségolène Royal souhaite le gel des tarifs des autoroutes en 2015

En ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4473836 le mardi 7 avr 2015 à 20:21

    sarko disait du statut d autoentreprise un cailloux dans sa chaussure (je ne suis pas d accord, seul un manque d encadrement), mais les concessions d autoroutes sont un boulet a sa cheville. seule chose positive, plusieurs axes agrandis avec qualités des asphaltes. pour les "chomeurs", je me souviens d une discussion avec un responsable d avant concession, qui n arrivait pas a trouver de personnel car boulot trop ennuyeux et "mal payé" (passer une cb aussi bien qu une machine)...alors bon

  • nicog le mardi 7 avr 2015 à 16:15

    Certains disent qu'elles ont été vendues 15 Milliards alors qu'elles génèrent une recette de 8 Milliards avec une marge brute de 5 Milliards. Elle est pas belle la vie ? Si H0llande était P0utine, le dossier serait déjà réglé.

  • M7097610 le mardi 7 avr 2015 à 10:22

    et après on nous raconte que la sécurité routière est la priorité ! L'autoroute est plus sûre mais camions et automobilistes font tout pour l'éviter... La sécurité n'est donc pas prioritaire face à la rentabilité immédiate

  • tropfort le mardi 7 avr 2015 à 09:47

    La négo : comment mettre en valeur le gouvernement. Hé, les nuls, ça ne prend plus. Les français sont moins des veaux, désolé !

  • nicog le mardi 7 avr 2015 à 09:43

    Les autoroutes sont 10 fois plus sûres que les nationales (300 morts sur 4000) mais réservées au riches (10 Eur/100 km). Dommage. Tant que les péages d'autoroutes ne baisseront de 70%, la France ne repartira pas.

  • M802641 le mardi 7 avr 2015 à 09:28

    C'est pittoresque, ce saga "tarif d'autoroute" ! Ils ont signé un contrat et ils n'ont qu'à le respecter. Sinon, la parole d'état ne vaut vraiment plus rien du tout. On y est presque ! De toute façon, il faut moins de bagnole pour sauver la planète !

  • 14rc259 le mardi 7 avr 2015 à 07:57

    Nous avons "enfin l'ancien gouvernement" a privatisé les Stée d'autoroutes pour soit disant diminuer la dette. Résultat, les autoroutes sont plus "dégeulasses" et moins jolies qu'avant en particulier le réseau Escota . Ils n'y a plus personne dans les péages (chômeurs en plus) et les tarifs continuent à augmenter plus que l'inflation (les contrats sont signés) donc qui a les cartes en main pour négocier , certainement pas le gouvernement.

  • nayara10 le lundi 6 avr 2015 à 23:46

    Petit rappel pour les étourdits :Avec cette baisse du barril de pétrole ,on devrait payer le carburant dans le 86 centimes d'€uro...Ce n'est qu'un juste rappel ...................

  • viniciou le lundi 6 avr 2015 à 23:04

    les socialo s'en ffichent que ca augmente car les recettes (la tva sur les trajets) seront plus lucrative, en effet si par exemple une hausse de 1€ s'opère, cela fera 0,20cts de plus chaque trajet via la tva, donc quand je vois ces hypocrites s'affoler ca me fait bien rire...et moi je ne prends pas la route, donc je peux toujours rire par contre les malheureux ca il doit y en avoir

  • Corsair7 le lundi 6 avr 2015 à 22:35

    Les riches qui empruntent les autoroutes paieront plus cher, mais ceci n'est qu'un détail.