Augmentation des cas de choléra au Yémen

le , mis à jour à 18:20
0
 (Bien lire dans le titre que le nombre de cas est en 
augmentation, et non que l'épidémie se répand, ajoute 
déclaration § 4) 
    SANAA, 11 octobre (Reuters) - Les cas de choléra sont en 
augmentation à Sanaa, la capitale du Yémen, où des milliers de 
familles déplacées par les combats vivent dans des conditions 
insalubres, a déclaré mardi un représentant local de 
l'Organisation mondiale de la santé (OMS). 
    Les premiers cas de cette maladie qui peut être mortelle ont 
été enregistrés vendredi par les Nations unies. Omar Saleh, 
représentant de l'OMS à Sanaa, a précisé mardi que le nombre 
était passé de cinq à onze. 
    Pour l'heure, la maladie n'a pas fait de mort et reste 
cantonnée dans la capitale, où le personnel sanitaire s'efforce 
de la contenir. 
    "Tous les cas suspects proviennent du même secteur, ils sont 
tous liés les uns aux autres, il n'y a pas d'expansion de 
l'épidémie", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Sanaa. 
    Omar Saleh a ajouté que plus de la moitié des centres de 
soins que comptait le pays ont cessé de fonctionner depuis le 
déclenchement, en mars 2015, d'une offensive de la coalition 
réunie par l'Arabie saoudite contre les rebelles Houthis et 
leurs alliés, qui tiennent Sanaa depuis septembre 2014 et une 
grande partie du nord du pays. 
    En dix-huit mois, le conflit a fait plus de 10.000 morts et 
déplacé des millions de familles, selon les estimations de 
l'Onu. 
    Les conditions de vie dans les camps, et notamment la 
difficulté d'accès à de l'eau potable, favorisent le 
développement du choléra. 
 
 (Mohamed Ghobari; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant