Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ortizpie il y a 9 mois

    La révolution n'a pas aboli les privilèges, elle a changé les privilégiésEt oui toutes les bonnes choses ont une FIN. Je connais beaucoup de salariés qui malheureusement se contentent de 900€ mensuels et pas question de jouer les tire-au-flanc. Les riches souhaitent être de plus en plus riches, les pauvres ont cessé d'accepter la pauvreté, d'où le malaise.

  • d.e.s.t. il y a 9 mois

    C'est déjà trop pour cette bande de fainéants en sureffectif honteux (au moins 1 million) gavés d'avantages iniques et indécents et trop souvent en arrêt-maladie sans justifications!