Audition de Moscovici : «Aucune volonté de sauver le soldat Cahuzac»

le
8
Audition de Moscovici : «Aucune volonté de sauver le soldat Cahuzac»
Audition de Moscovici : «Aucune volonté de sauver le soldat Cahuzac»

Ces trois auditions-là figuraient parmi les plus attendues de la commission parlementaire chargée de faire la lumière sur la gestion par le gouvernement de l'affaire Cahuzac. Trois ministres ont été entendus mardi par les parlementaires. A 11 heures, 17 heures et 18 heures, la garde des Sceaux Christiane Taubira, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls et celui de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici ont tour à tour livré leur version des faits. Revue de leurs explications.

Taubira n'avait aucun doute sur la sincérité de Cahuzac

Jusqu'aux aveux de Jérôme Cahuzac, Christiane Taubira n'a rien su, rien dit et rien soupçonné. D'abord, elle assure n'avoir obtenu, ni elle ni son cabinet, aucune information confidentielle auprès du parquet, susceptible de prouver que Jérôme Cahuzac mentait. En particulier, elle a affirmé à plusieurs reprises n'avoir eu aucune information sur le retour d'expertise de la bande sonore prouvant que l'homme affirmant détenir un compte en Suisse était bien Jérôme Cahuzac.

La Garde des Sceaux a martelé n'avoir à aucun moment évoqué le sujet avec le principal intéressé ni avec d'autres membres du gouvernement. «Que ça vous étonne ou que ça vous déplaise, je n'ai jamais parlé de cette affaire ni avec monsieur Valls, ni avec monsieur Moscovici, ni avec monsieur Cahuzac», a-t-elle répondu à une question d'un député dubitatif sur sa neutralité. «Et je dépose sous serment !», a-t-elle ajouté, passablement agacée. Peu avant, elle avait déjà déclaré que «même avec Jérôme Cahuzac (elle n'a) pas discuté de cette affaire.»

A aucun moment elle n'a non plus douté de la sincérité de l'ex-ministre du Budget, qui niait contre vents et marées détenir un compte secret à l'étranger. «Ce n'était pas ma préoccupation, je n'ai pas fait d'analyses philosophiques sur ses dénégations. A aucun moment je ne me pose la question.»

VIDEO. Vif échanges entre Taubira et des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rob.loup le mercredi 17 juil 2013 à 08:28

    sur la 2 ce matin Charles de Courson président de la commission dit que Hollande Walls Mosco taubira savaient depuis le 15 décembre que Cahu avait un compte en Suisse Menteurs en bande organisée Affaire d'Etat

  • mucius le mercredi 17 juil 2013 à 08:22

    Encore des politicards véreux (pléonasme) qui vont être "jugés" par leurs amis et complices du racket des productifs de ce pays par la "fiscalité". Pas de risques donc.

  • mucius le mercredi 17 juil 2013 à 08:19

    Le soldat Cahuzac! On dirait plutôt le truand Cahuzac! Encore un journaleux favorable à la réduction d'impôts pour sa corporation et qui le montre bien. Prouvant là que le dispositif est efficace pour promouvoir la pensée unique.

  • M5005891 le mardi 16 juil 2013 à 21:33

    TOUS DES POU.R.I.TURESLE PS EST MEER-MOULLU

  • bordo le mardi 16 juil 2013 à 15:08

    Et on va la croire ? Evidemment, si elle le dit les yeux dans les yeux... brrr

  • pichou59 le mardi 16 juil 2013 à 14:36

    la danse des loups!!!!!!

  • M6784830 le mardi 16 juil 2013 à 13:44

    Qui sera le plus gros menteur? je pense que nous ne le serons que par Mr Cahuzac, lui détient la vérité restera-t-il silencieux sur les personnes qui savaient.

  • janaliz le mardi 16 juil 2013 à 13:32

    Et en plus elle voudrait qu'on croie à ses sornettes... Soit elle nous prend pour des c o n s, soit elle ne comprend rien et elle doit vite prendre la porte de la sortie. Sur le Tour de France, non plus, ils ne sont pas dopés. Mais ils tournent à près de 40 de moyenne dans les étapes de haute montagne. Même les motards ne suivent bientôt plus...