AUDIO. On interdit à une belle-mère d'épouser son ex-beau-fils

le
1
AUDIO. On interdit à une belle-mère d'épouser son ex-beau-fils
AUDIO. On interdit à une belle-mère d'épouser son ex-beau-fils

Les faire-parts, le plan de table, tout est prêt. Mais Elizabeth et Eric ne vont pas pouvoir se marier. Ce couple, qui devait se marier le 27 juillet prochain, vient de recevoir un courrier de l'Elysée, rappelant que leur union est formellement prohibée parce qu'Elisabeth a précédemment épousé le père d'Eric... qui est donc son ex-beau-fils.

Quand Elisabeth Lorentz rencontre le père d'Eric, elle n'a que 24 ans. Lui a 16 ans de plus qu'elle et il est déjà père de famille. Avec Elisabeth, ils ont une petite fille. De son côté, Eric fait aussi sa vie et devient également père d'une fille.

Puis, en 2006, Elisabeth est quittée par son mari. Mais elle continue de côtoyer Eric car il est le parrain de sa fille et ils travaillent dans la même entreprise familiale de nettoyage. Celui-ci est très présent au moment de la rupture d'Elisabeth d'avec son père. Il l'aide et la soutient. Il sait trouver les mots. Il y a 5 ans, le couple emménage ensemble, à Dabo, en Moselle. Et c'est en novembre dernier qu'Eric demande la main d'Elisabeth.

Prêts à aller jusqu'à la Cour des Droits de l'Homme

Mais à la mairie, ça coince. On leur dit que leur union est interdite par les lois de la République. En effet, le code civil prévoit qu'«en ligne directe, le mariage est prohibé entre tous les descendants et ascendants et alliés dans la même ligne». Le service d'état-civil de la mairie explique alors au couple que cette interdiction peut être levée, mais uniquement «sur dérogation du Président de la République» et «si l'ancien époux est décédé».

Déterminés à aller au bout de leur projet, les deux tourtereaux s'empressent d'écrire à l'Elysée. Mais également à la compagne du président, Valérie Trierweiler, à son ex-compagne Ségolène Royal, mais aussi à Christiane Taubira, la ministre de la Justice qui a fait voter le mariage pour tous.

Mails et courriers aux hautes autorités de l'Etat restent lettre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • f260773 le vendredi 7 juin 2013 à 15:43

    @28351485 : et je suis sûr que vous vous dites absolument pas homophobe. Ben non, vous devez connaitre gay qui sont sympa. hein !! mais vous ne trouvez pas nécessaire des les respecter !