AUDIO. Bigard : à l'époque, «on pouvait s'arranger avec le fisc»

le
2
AUDIO. Bigard : à l'époque, «on pouvait s'arranger avec le fisc»
AUDIO. Bigard : à l'époque, «on pouvait s'arranger avec le fisc»

Face à la fiscalité, les artistes sont-ils sur un pied d'égalité avec le citoyen lambda? Pas à en croire l'humoriste Jean-Marie Bigard qui, ce jeudi sur France info, a sous-entendu avoir bénéficié d'un traitement de faveur en échange de représentations dans «un truc socialiste». Et de citer un nom, celui de Michel Charasse, ex-ministre du Budget sous le gouvernement de Pierre Bérégovoy. Joint par leparisien.fr, l'un de ses successeurs à Bercy, François d'Aubert, confirme que celui qui est désormais membre du Conseil Constitutionnel avait effectivement la réputation d'arranger les affaires de certaines personnalités.

«Charasse était plutôt assez sympa avec les artistes. Il disait, si vous avez un problème d'impôt : "Vous pouvez jouer au truc socialiste? Quand il y a une réunion de machin... Et ça aussi vous pouvez le faire?" Et puis il prenait la feuille et la déchirait», a raconté Jean-Marie Bigard. Et le journaliste Philippe Vandel de s'en étonner: «Non, Michel Charasse réglait les problèmes d'impôts des artistes?». «Mais bien sûr, c'est très connu», confirme l'humoriste. Mais «cela n'existe plus maintenant», a-t-il précisé.

«Je ne vous dirai pas quels artistes sont concernés»

Plus tard dans l'après-midi, Jean-Marie Bigard est revenu sur ses propos. Joint par Le Parisien, il a partiellement démenti les «petits arrangements» personnels avec l'ex-ministre socialiste. «Charasse n'a jamais déchiré ma feuille d'impôt puisque ça remonte à trente cinq ans et qu'à l'époque, je débutais seulement ma carrière (NDLR : le premier spectacle à succès de l'humoriste, "100 % tout neuf" remonte à 1995 et Michel Charasse a été ministre entre de 1988 à 1992). C'est une anecdote qui circule dans le métier et qu'on m'a racontée, mais je ne l'ai pas vécue personnellement. Et ne comptez pas sur moi pour balancer : je vous dirai pas quels artistes cette pratique a concerné».

AUDIO. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pokesden le vendredi 2 mai 2014 à 10:16

    c est un gros naïf ce Bigard

  • phch le vendredi 2 mai 2014 à 09:55

    et maintenant ?