Audi pilote l'électrique avec un moteur rotatif et un GPS

le
0
Avec l'A1 e-tron, la marque aux anneaux explore le concept d'une citadine électrique dotée d'un prolongateur d'autonomie programmable selon le parcours.

L'A1 e-tron a dû être assemblée avec un chausse-pied. Il fallait sans doute cela pour faire entrer une batterie lithium-ion, un moteur électrique, un autre thermique et un générateur dans une citadine de 3,95 m de long pouvant par ailleurs transporter 4 passagers et leurs bagages. Car l'Audi A1 e-tron est ce que l'on appelle une voiture électrique à prolongateur d'autonomie. Plutôt performante, d'ail­leurs. Grâce à un moteur électrique de 75 kW (102 ch) placé sous le capot, elle accélère de 0 à 100 km/h en 10,2 s et peut dépasser 130 km/h en vitesse de pointe. Sa petite batterie lithium-ion de 12 kWh - qui pèse quand même 150 kg - logée sous les sièges arrière lui garantit une autonomie de 50 km. Au-delà, un minuscule groupe électrogène et son réservoir de carburant de 12 litres dissimulés sous le plancher du coffre prennent le relais pour prolonger son rayon d'action jusqu'à 250 km.

Pour faire compact et léger, les ingénieurs Audi ont ch

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant