Audi, avec sa bonne étoile, gagne les 24 Heures du Mans

le
0
Après beaucoup de péripéties, c'est finalement la n° 2 qui a franchi la ligne en grande gagnante de ces 24 Heures, couronnant la marque aux anneaux pour la 5e fois.
Après beaucoup de péripéties, c'est finalement la n° 2 qui a franchi la ligne en grande gagnante de ces 24 Heures, couronnant la marque aux anneaux pour la 5e fois.

Au bout de la nuit et du jour, après 24 heures harassantes émaillées par de nombreux soucis pour toutes les équipes, mais en particulier Audi, la marque aux anneaux a vaincu le sort et inscrit une fois de plus (13 succès) son nom au palmarès. L'Audi numéro 2 de Tréluyer-Lotterer-Fässler a ainsi remporté la 82e édition des 24 Heures du Mans dimanche, offrant au constructeur allemand sa cinquième victoire consécutive dans la mythique épreuve. Le succès est d'autant plus complet qu'elle devance la numéro 1 du trio Kristensen-Di Grassi-Gené, une rescapée reconstruite après le terrible accident de Loic Duval aux essais. La Toyota numéro 8 de Lapierre-Buemi-Davidson complète le podium sur la troisième marche.Les pilotes de la numéro 2, le Français Benoît Tréluyer, le Suisse Marcel Fässler et l'Allemand André Lotterer, inscrivent ensemble, pour la troisième fois, leurs noms sur le trophée des 24 Heures après leurs triomphes en 2011 et 2012. Les flèches bavaroises ont, il est vrai, bénéficié des défaillances successives de leurs deux concurrents dans la catégorie reine, Toyota et Porsche. En tête pendant près de 14 heures et 203 tours, la Toyota numéro 7, détentrice de la pole position, a connu un problème de câbles électriques au petit matin. Facteur fiabilitéLa Porsche numéro 20, conduite notamment par l'ancien pilote australien de Formule 1, Mark Webber, en tête au moment de son abandon, a rencontré, elle, un problème de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant