Aude : Viviane, l'ourse échappée, pourrait être morte

le
0
Aude : Viviane, l'ourse échappée, pourrait être morte
Aude : Viviane, l'ourse échappée, pourrait être morte

Depuis près d'une semaine, l'ourse Viviane a quitté la réserve de Sigean (Aude), où elle vit depuis une trentaine d'années. Un goût de liberté qui pourrait lui avoir coûté la vie. Toujours introuvable malgré d'intenses recherches, elle pourrait en effet être décédée, faute de nourriture. C'est en tout cas l'hypothèse d'un responsable de la réserve d'où elle s'est échappée, cité par le journal l'Indépendant. «Nous la nourrissons de pommes, de carottes, pain et croquettes, et elle ne trouve pas ses aliments habituels dans la garrigue. Née chez nous, elle n'est pas habituée à chercher elle-même sa nourriture, explique le directeur zoologique, Frédéric Tardy. Je pense qu'elle est peut-être décédée quelque part, car elle a nagé au-dessus de ses forces et elle a dû s'épuiser, ou s'être noyée. Nous avons patrouillé, nuit et jour, sans retrouver une trace. Elle a dû traverser et arriver à un endroit rocailleux et sec, ce qui pourrait expliquer le manque d'empreinte», confie-t-il.

Par ailleurs, l'ourse de 31 ans, née en captivité, est âgée pour son espèce, ce qui rend sa survie dans un milieu inconnu d'autant plus difficile. Les chiens pisteurs d'ours n'ayant flairé aucune piste pour retrouver Viviane depuis plusieurs jours, un décès de l'ourse semble plausible.

Les recherches se poursuivent pour la retrouver sur la base de témoignages et, malgré le pessimisme, tout le monde espère la retrouver vivante et en pleine santé.

AUDIO. Fuite de Viviane : les explications du responsable de la réserve

Une ourse du Tibet née dans l'Aude

La femelle recherchée fait partie d'un groupe de vingt ours du Tibet qui s'est progressivement développé à Sigean depuis 1974. Ces ours noirs se distinguent par un dessin de poils blancs en forme de V sur la poitrine. La fugitive est née à Sigean en 1982 et pèse actuellement 130 kg pour 1,60 m debout. Elle a eu plusieurs portées mais n'a plus eu d'ourson depuis ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant