Audace et émotion au menu de la 52e Semaine de la critique à Cannes

le
0
52e Semaine de la Critique All Rights Reserved
52e Semaine de la Critique All Rights Reserved

(AFP) - La 52e Semaine de la critique, section parallèle du Festival de Cannes dénicheuse de nouveaux talents, se déroulera du 16 au 24 mai sous le signe de l'audace et de l'émotion, ont annoncé lundi ses organisateurs.

La Semaine de la critique ne présente que des premiers et deuxièmes longs métrages.

Sur les quelque 1.200 visionnés, 10 ont été retenus, dont 7 en compétition, départagés par un jury présidé par le Portugais Miguel Gomes ("Tabou").

À commencer par "For Those in Peril" du Britannique Paul Wright, sur le seul survivant d'un naufrage qui lutte pour échapper à l'enfermement moral imposé par sa communauté.

"Salvo" des Italiens Fabio Grassadonia et Antonio Piazza, sur un tueur de la mafia à Palerme, ou encore "Le Démantèlement" du Canadien Sébastien Pilote, film sur la transmission, seront également en lice.

Les quatre autres viennent de France avec "Nos héros sont morts ce soir" de David Perrault, d'Inde avec "The Lunchbox" signé Ritesh Batra, d'Argentine avec "Los Dueños" d'Agustin Toscano et Ezequiel Radusky, et de Russie avec "The Major", un thriller de Yury Bykov.

Trois films sont présentés en séance spéciale. "Suzanne" de Katell Quillévéré, sur le destin incroyable d'une jeune femme, avec Sara Forestier dans le rôle-titre, fera l'ouverture de cette 52e édition.

Deux autres séances hors compétition permettront de voir "Ain't Them Bodies Saints" de l'Américain David Lowery, avec Casey Affleck et Rooney Mara, et "Les rencontres d'après minuit", avec Béatrice Dalle et Éric Cantona, premier long métrage du Français Yann Gonzalez, connu pour l'univers singulier de ses courts.

Dix courts métrages, parmi 1.724 visionnés, s'affronteront également.

da/dab/er

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant