«Aucune nouvelle» du directeur du Novotel d'Abidjan

le
0
INTERVIEW - Stéphane Frantz di Rippel est introuvable. Une plainte a été déposée à Paris par Accor pour enlèvement et séquestration. Yann Caillère, directeur des opérations du groupe hôtelier, répond aux questions du Figaro .

Depuis trois semaines, les autorités tentent d'identifier les ravisseurs du directeur du Novotel d'Abidjan, Stéphane Frantz di Rippel, 47 ans. Il a été enlevé le 4 avril dans son hôtel, avec trois de ses clients, dont un autre Français, directeur de société, par un commando non identifié, en pleine guerre civile ivoirienne. Par la voix de son directeur des opérations, Yann Caillère, le groupe Accor (qui gère l'établissement concerné) s'explique, pour la première fois, sur cette affaire.

LE FIGARO. Quelles nouvelles avez-vous de votre directeur et de ses clients kidnappés ?

Yann CAILLÈRE. À ce stade, malheureusement, aucune. Le président Ouattara a déclaré se mobiliser pour les retrouver. L'ambassadeur de France a lancé, de son côté, un appel à témoins télévisé. Mais je ne vous cache pas notre vive inquiétude.

Que s'est-il passé précisément ?

C'était le chaos le plus total à Abidjan. Des coups de feu partaient dans tous les sens. Même les s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant