Aucune décision sur le diesel en 2013, dit Arnaud Montebourg

le
1
ARNAUD MONTEBOURG DÉCLARE QU'AUCUNE DÉCISION N'EST PRÉVUE EN 2013 SUR LE DIESEL
ARNAUD MONTEBOURG DÉCLARE QU'AUCUNE DÉCISION N'EST PRÉVUE EN 2013 SUR LE DIESEL

GENEVE (Reuters) - Arnaud Montebourg a cherché au salon de l'automobile de Genève à refermer le débat sur le diesel ouvert par la Cour des comptes, déclarant que le gouvernement ne prendrait aucune décision cette année sur la fiscalité des carburants ou sur l'éventualité d'une prime à la casse pour les véhicules les plus anciens.

"Nous n'aurons pas de décision en 2013", a dit le ministre du Redressement productif à des journalistes à l'occasion d'une visite des stands des constructeurs français au salon de l'auto.

La publication vendredi dernier d'un rapport de la Cour des comptes critiquant l'avantage fiscal dont bénéficie le diesel, de surcroît montré du doigt pour un possible effet nocif sur la santé, a rouvert le débat sur la nécessité de rééquilibrer un parc automobile français dieselisé à 60%.

"C'est le rôle de la Cour des comptes de rechercher des recettes supplémentaires (...) mais la Cour des comptes n'est pas le gouvernement", a commenté Arnaud Montebourg.

Interrogé sur l'éventualité d'une prime à la casse pour les anciens moteurs diesel, il a répondu : "Il n'y a rien en 2013".

Carlos Ghosn, PDG de Renault, a jugé lundi que dans le climat actuel de crise du marché automobile européen, le moment n'était probablement pas opportun d'opposer les technologies diesel et essence. Il s'est également déclaré hostile à un relèvement des taxes sur le gazole, mais favorable en revanche à l'instauration d'une prime à la casse pour les anciens véhicules diesel.

"Il y a, je crois, l'idée d'instaurer une prime sur les vieux diesels afin de retirer les vieux moteurs diesel du marché parce qu'ils pourraient avoir des conséquences sur la santé, alors que les nouveaux moteurs diesel sont totalement neutres", a-t-il déclaré mardi lors d'une conférence de presse au salon de Genève.

"Si vous le faites de façon rationnelle, limitée (...), ce type de dispositif, personnellement, j'y suis favorable".

Gilles Guillaume, édité par Cyril Altmeyer

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5005891 le mardi 5 mar 2013 à 20:26

    Comme ci nous allions le croire.Y a pas de fummée sans feu, et demain il va en quati mini augmenter les taxes avec une belle excuse pour financer les depenses du gouvernement incompétent.