Aucune décision définitive sur le contrat Mistral, dit Hollande

le
1
PAS DE DÉCISION DÉFINITIVE SUR LE CONTRAT MISTRAL, DIT HOLLANDE
PAS DE DÉCISION DÉFINITIVE SUR LE CONTRAT MISTRAL, DIT HOLLANDE

EREVAN (Reuters) - La livraison des navires de guerre Mistral à la Russie n'est pas envisageable dans le contexte actuel, a réaffirmé François Hollande vendredi, tout en indiquant qu'aucune décision définitive n'avait été prise sur le sujet.

"Pour ce qui concerne le Mistral (...) j'en ai fixé les bases : soit le Mistral est livré, ce qui n'est pas aujourd'hui notre décision, soit il est remboursé dans les formes que nous avons à discuter", a-t-il déclaré à l'issue d'un entretien avec le président russe, Vladimir Poutine, à Erevan, en Arménie.

"C'est aussi simple que cela, et pour l'instant aucune décision n'est prise", a-t-il ajouté devant la presse en marge des commémorations du centenaire des massacres d'Arméniens commis par les Turcs de l'Empire ottoman, que l'Arménie aujourd'hui et de nombreux pays considèrent ocmme un génocide.

Conclue en 2011 sous la présidence de Nicolas Sarkozy, la vente à Moscou de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) - évaluée à 1,2 milliard d'euros - a été suspendue l'an dernier en raison du rôle joué par la Russie dans le conflit ukrainien.

De source russe proche des discussions entre les deux pays, on rapportait, avant l'intervention de François Hollande, qu'on était proche d'un accord pour annuler le contrat.

(Denis Diomkine, avec Marine Pennetier à Paris, édité par Yann Le Guernigou et Gilles Trequesser)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • paspad le vendredi 24 avr 2015 à 17:36

    Et qu'est ce que l'INSIGNIFIANT pense faire de ces 2 navires ? ......... des jardinières géantes au pied de la Tour Eiffel ..... En tous cas, il y aura certainement dommages et intérêts et si ça se joue devant un tribunal, ils seront maouss costauds