Aucun survivant dans le crash d'un avion en Indonésie

le
0

(Bilan actualisé) DJAKARTA, 18 août (Reuters) - Les 54 personnes qui se trouvaient à bord d'un avion de ligne qui s'est écrasé dimanche dans une région reculée d'Indonésie ont toutes été tuées dans l'accident, ont affirmé mardi les autorités. On ignore encore pourquoi cet appareil de la compagnie Trigana Air Service s'est écrasé au sol mais le directeur des opérations de recherche a avancé l'hypothèse selon laquelle le relief particulièrement accidenté dans cette zone montagneuse de Papouasie pourrait être l'une des causes. "Il est possible que l'avion ait heurté un sommet puis soit tombé dans un ravin, car le lieu où il a été retrouvé est escarpé", a déclaré Heronimus Guru lors d'une conférence de presse. La découverte de l'une des boîtes noires, annoncée mardi par le ministre des Transports Julius Arivada Barata, devrait permettre aux enquêteurs de progresser dans leurs recherches. L'ATR 42-300 de Trigana Air Service, qui assurait une liaison intérieure, transportait 44 passagers adultes, cinq enfants et cinq membres d'équipage. Toutes les personnes à bord étaient des Indonésiens, a dit un responsable des services nationaux de secours. Parmi les passagers, se trouvaient quatre fonctionnaires qui devaient remettre 6,5 milliards de roupies (471.000 dollars) en liquide aux autorités locales dans le cadre d'un programme d'aide aux plus démunis. Trigana Air Service est inscrite depuis 2007 sur la liste noire des compagnies auxquelles l'Union européenne interdit d'opérer dans l'espace aérien communautaire. Selon la base de données en ligne Aviation Safety Network, l'appareil qui s'est écrasé avait été mis en service il y a 27 ans. (Wilda Asmarini; Bertrand Boucey et Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant