Aucun rapport entre la pilule et le Mediator

le
0
DÉCRYPTAGE - S'il est évident qu'un médicament a des effets indésirables, la comparaison entre les contraceptifs oraux et l'antidiabétique-coupe-faim de Servier s'arrête là.

Les chiffres des accidents et des décès liés aux pilules rendus publics mardi par l'ANSM ne vont pas manquer de donner des cheveux blancs à certaines firmes pharmaceutiques. Il en est une qui va (à tort) se frotter les mains, c'est Servier.

Pourquoi? Parce que depuis le début de l'affaire du Mediator, le laboratoire et Image 7, son agence de communication pendant quelques mois, n'ont pas manqué de le marteler: TOUS les médicaments ont des effets indésirables et TOUS peuvent provoquer des décès. Tous, même le Doliprane, répétait d'ailleurs Servier à l'envi. Le laboratoire n'a eu de cesse de contester la méthodologie de chacune des études qui ont comptabilisé le nombre de morts. Ainsi suivant ce raisonnement, «grâce» aux pilules contraceptives, le Mediator ne serait plus tout seul. I...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant