Aucun progrès dans les négociations entre le Hamas et Israël

le
0

GAZA/JERUSALEM, 12 août (Reuters) - Aucun progrès n'a été réalisé dans les pourparlers indirects entre Israéliens et Palestiniens, a indiqué mardi un responsable israélien au deuxième jour d'une trêve de 72 heures qui semble respectée par les deux camps dans la bande de Gaza. Les délégations israélienne et palestinienne doivent à nouveau se réunir, sous médiation de l'Egypte, dans la journée au Caire où le Hamas et ses alliés tentent de mettre un terme au blocus imposé sur la bande de Gaza par Israël et l'Egypte. "Le fossé entre les parties est grand et il n'y a pas de progrès dans les négociations", a déclaré un responsable israélien qui a refusé d'être nommé. Le Hamas n'a fait aucun commentaire dans l'immédiat. "Nous ne pouvons pas dire qu'une issue a été trouvée. (Encore) vingt-quatre heures et nous verrons si nous parvenons à un accord", a déclaré à Reuters un responsable palestinien proche du dossier, sous couvert de l'anonymat. Les Palestiniens souhaitent aussi disposer d'un port de mer. Israël a indiqué qu'un accord pourrait être trouvé sur ce point sous réserve de futures négociations sur un accord de paix permanent. L'Etat hébreu continue de limiter l'accès à Gaza, de crainte de voir le Hamas reconstituer son arsenal avec des armements en provenance de l'étranger. Israël exige aussi des garanties sur le fait que les matériaux de construction susceptibles d'être acheminés à Gaza ne soient pas utilisés par les activistes palestiniens pour creuser de nouveaux tunnels leur permettant de s'infiltrer sur son territoire. La délégation palestinienne a accepté que les opérations de reconstruction à Gaza soient dirigées par un gouvernement d'union composé de techniciens et nommé en juin par le Hamas et le Fatah, mouvement du président Mahmoud Abbas basé en Cisjordanie. Depuis le déclenchement le 8 juillet de l'opération "Bordure protectrice" par Israël pour mettre fin aux tirs de roquettes en provenance de Gaza, 1.938 Palestiniens ont été tués, dont une majorité de civils, selon les services de secours. Israël a pour sa part fait état de 67 morts, dont 64 militaires. (Nidal al-Mughrabi, Maayan Lubell; Clémence Apetogbor pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant